/news/provincial
Navigation

Élections municipales: aucun parti ne fera changer d'idée le gouvernement sur le tramway, croit Labeaume

Élections municipales: aucun parti ne fera changer d'idée le gouvernement sur le tramway, croit Labeaume
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Avec le décret adopté mercredi, rien ne peut maintenant faire changer d’idée le gouvernement sur le projet du tramway, estime le maire de Québec, Régis Labeaume.

• À lire aussi: Élections municipales à Québec: trois nouveaux candidats dans la course

• À lire aussi: Tramway de Québec: feu vert de la CAQ pour un nouvel appel d’offres

« S’il y a des gens qui pensent faire changer d’idée le gouvernement pendant les élections, c’est terminé ce débat-là. Un débat là-dessus, ça ne fera pas trois jours pendant la prochaine campagne. C’est réglé. Je ne pense pas qu’il y ait un parti politique, quel qu’il soit, qui puisse penser faire changer d’idée le gouvernement. Ça n’arrivera pas. »

L’appui « clair » du gouvernement envers le projet témoigne de cela, a estimé le maire, en marge de l’inauguration des nouveaux locaux du YMCA, dans Saint-Roch. Il s’est dit « très heureux » d’avoir obtenu le feu vert.

Coûts additionnels

Quant au retard accumulé et aux coûts supplémentaires que cela implique, le maire estime qu’on verra au moment de l’ouverture des enveloppes lors des appels d’offres et qu’il ne sert à rien de présumer. Le Vérificateur général de la Ville avait chiffré à 100 millions $ par an les coûts d’un retard. 

« Le moment venu, je pense que les gouvernements assumeront leurs responsabilités. C’est le bout qui ne m’inquiète pas. On ne peut pas spéculer, l’état du marché change de six mois en six mois. Je ne dis pas que le fédéral va prendre sa part ni le provincial, mais dans mes discussions que j’ai eues dans les dernières semaines, je suis très à l’aise pour vous dire que ça ne sera pas selon moi un problème. »

Appels de qualification

Le décret permet à la Ville de Québec de procéder au lancement de deux appels de qualification pour le tramway. Le premier concerne le matériel roulant et le second, la firme de génie-conseil chargée de la conception et de la construction. Ils seront lancés à la fin août ou au début de l’automne. Le maire avait d’ailleurs une rencontre jeudi avec le bureau de projet pour l’échéancier à venir. 

Le maire a confiance que le fait d’avoir scindé ses demandes en deux, après avoir dû reprendre à zéro le processus d’approvisionnement, sera bénéfique pour le projet. 

« Il y aura beaucoup plus de firmes de civilistes qui vont vouloir obtenir le projet, c’est certain. [...] Plus il y en aura, plus il y aura de compétition. » Seul un nombre limité de firmes sera qualifié au terme de ce premier appel, a indiqué M. Labeaume.

À VOIR AUSSI: