/entertainment/feq
Navigation

Festival d’été de Québec: retrouvailles modestes, mais très chaleureuses

Ludovick Bourgeois et 2Frères ont donné le coup d’envoi du FEQ 2021, au Manège militaire

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Ludovick Bourgeois, tout sourire, a été le premier artiste à chanter lors de ce Festival d’été 2021 pas comme les autres.

Coup d'oeil sur cet article

Dans les circonstances, ça aurait été difficile de demander une relance mieux réussie du Festival d’été. À défaut de 80 000 personnes qui hurlent sur les plaines d’Abraham, la formule intime à 500 spectateurs au Manège militaire a rempli ses promesses, jeudi soir.

• À lire aussi: Festival d’été de Québec: des restaurateurs optimistes malgré une première soirée tranquille

• À lire aussi: 5 concerts du Festival d’été à voir en ligne

Mesures sanitaires obligent, les retrouvailles ont été modestes, mais chaleureuses, à l’image des vedettes de la soirée, Ludovick Bourgeois et 2Frères. 

On sentait même une certaine fébrilité juste avant le coup d’envoi, pendant que les festivaliers prenaient place aux tables qui leur avaient été assignées. 

«On s’est ennuyés», a avoué le directeur de la programmation, Louis Bellavance, dans une courte allocution avant le premier concert, à 18h30. 

En début de soirée, 2Frères a fait revivre les PopUpFEQ devant quelques dizaines de fans, sur Grande-Allée, avant leur concert au Manège militaire en fin de soirée.
Photo Stevens LeBlanc
En début de soirée, 2Frères a fait revivre les PopUpFEQ devant quelques dizaines de fans, sur Grande-Allée, avant leur concert au Manège militaire en fin de soirée.

«Je suis quand même stressé», a confessé Ludovick Bourgoies en passant sa guitare autour de son cou, quelques instants plus tard. 

Il y avait un peu de rouille. Malgré les cris enthousiastes de quelques admiratrices à l’avant, la première partie du spectacle de Ludovick Bourgeois, principalement constituée de chansons de ses deux premiers albums, a soulevé bien peu d’étincelles. 

Saisir le flambeau 

Tout a changé quand, en digne porteur du flambeau paternel, le gagnant de La Voix 2017, en duo avec le guitariste Guillaume Doiron, a joué les grands succès des BB. 

L’impact a été immédiat, d’autant plus, faut-il le répéter, que la voix de Ludovick ressemble à s’y méprendre à celle de son défunt papa Patrick. 

On sent d’ailleurs chez le fils un réel attachement à ces chansons, à qui il donne sa couleur sans les dénaturer. «Il serait tellement content de vous entendre les chanter», a-t-il confié à la foule, entre Donne-moi ma chance et T’es dans la lune. 

Sur cet élan, le futur papa a terminé en force avec ses propres succès Que sera ma vie et Desert Song. «Merci pour cette soirée complètement magique», a-t-il lancé, visiblement ému, la main sur le cœur. 

2Frères en double 

Les toujours très populaires 2Frères ont fait du temps supplémentaire. En plus de leur concert en fin de soirée, ils ont eu le mandat de relancer les PopUpFEQ, à l’heure du souper, devant la place George-V. 

Le temps maussade et l’interdiction pour le FEQ de promouvoir le rendez-vous surprise a cependant limité la foule, formée de quelques dizaines d’admirateurs qui ont chantonné avec les frères Caouette. 

Quebec
Photo Stevens LeBlanc

Plus tard, dans le confort du Manège militaire, le sympathique duo a été fidèle à lui-même. Armé de son répertoire bardé de numéros 1 radio, 2Frères a livré un spectacle presque sans faille, qui a cependant mis du temps à lever. 

Comme ce fut le cas pour Ludovick Bourgeois, l’étincelle a été provoquée par la judicieuse insertion de deux reprises : un étonnant emprunt de Something, aux Beatles, mais surtout une relecture électrisante de La ballade de Jean Batailleur. Le solo de guitare en équipe de Sonny Caouette et Dimitri Lebel-Alexandre a soulevé la foule. 

«Merci d’être encore là, merci de sortir pour aller voir des shows, merci de garder notre culture québécoise en vie», a scandé Éric Caouette, se faisant sûrement l’écho de tous les artistes d’ici qui prennent la route cet été. 

On aura finalement passé une chouette soirée, mais il faut avouer que jeter un œil sur les plaines d’Abraham désespérément désertes par les fenêtres du Manège militaire, ça donnait un pincement au cœur. 

Vivement 2022! 


Vendredi soir, au même endroit et aux mêmes heures, ce sera au tour de Cœur de pirate et Klô Pelgag de renouer avec le public du Festival d’été.