/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Dubé évoque une possible 3e dose du vaccin

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois pourraient devoir se faire injecter une troisième dose de vaccin l’automne prochain, selon l’évolution des variants, croit le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

• À lire aussi: 12-17 ans: possible d'avoir la deuxième dose plus tôt, mais seulement sans rendez-vous

• À lire aussi: Un passeport vaccinal dès le 1er septembre, si la situation sanitaire se dégrade

En entrevue au 98,5 vendredi, il a indiqué qu’il ne «serait pas surpris de ça».

«Avec la pandémie qui continue dans le monde, je ne serais pas surpris que quelque part cet automne, on ait à donner une troisième dose», a-t-il expliqué.

La compagnie Pfizer/BioNTech a annoncé, jeudi, prévoir demander «dans les semaines qui viennent» l’autorisation pour une troisième dose de son vaccin contre la COVID-19, aux États-Unis et en Europe, notamment.

«Des données préliminaires de l’étude montrent qu’une dose de rappel administrée six mois après la seconde dose a un profil de tolérance cohérent, tout en suscitant de hauts niveaux d’anticorps neutralisants» contre le virus, y compris contre le variant Beta, apparu en Afrique du Sud, a-t-on indiqué.

La 3e dose devra toutefois faire l’objet d’une recommandation de la Santé publique, a précisé le ministre Christian Dubé.

«On a prouvé que nos opérations de vaccination pouvaient être très efficaces. L’important, c’est d’avoir la 1re et la 2e doses. Et quand on sera rendu à la prochaine étape, on va regarder ce qu’on peut faire», a-t-il dit.

À VOIR AUSSI:    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres