/news/transports
Navigation

Les vélos à assistance électrique disponibles depuis vendredi

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Les vélos à assistance électrique permettront aux utilisateurs de circuler aisément dans les rues de Québec, atteignant des vitesses jusqu’à 32 km/h.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis vendredi et jusqu’au 31 octobre, les citoyens et touristes pourront sillonner les rues de la capitale sur l’un des 116 vélos à assistance électrique qui seront à la disposition de tous.

L’initiative de vélopartage àVélo a été développée par le Réseau de transport de la Capitale en collaboration avec l’entreprise PBSC Solutions Urbaines qui a fourni les machines, pour une valeur de 8,6 millions $. ÀVélo s’ajoute à l’offre de transport en commun du RTC. 

Quebec
Photo Stevens Leblanc

Pour le moment, une centaine de vélos pour dix stations de recharge seront en service, répartis généralement dans les secteurs de la Basse-Ville et de la Haute-Ville. Toutefois, l’équipe qui travaille sur le projet prévoit une flotte de 1000 appareils et 100 stations d’ici quatre ans. 

Bien que la saison 2021 démarre en retard en raison du lancement, le coordonnateur à la transformation du RTC, Jimmy Bouchard, assure que la saison 2022 débutera dès le 1er mai. 

Prix et facturation

Les usagers pourront choisir entre deux types de forfait. Un trajet unique de moins de 30 minutes coûtera 6 $.

Un abonnement mensuel est également offert au coût de 30 $, prix exclusif pour cette première année de lancement avec un nombre de déplacements illimités. Le tarif régulier est de 35 $.

Dans les deux cas, des frais de 25 sous s’appliqueront à chaque minute excédant la demi-heure autorisée. 

Il est possible de payer en passant par le site du RTC, sur l’application mobile àVélo, disponible sur l’Apple Store et Google Play, ou directement sur les bornes, lors d’un trajet unique. 

Règles d’usage

Tous les usagers de ces vélos à assistance électrique devront se conformer aux exigences de la SAAQ et ainsi porter le casque lors des déplacements. Pour le reste, c’est le Code de la route qui entre en jeu. Ainsi, il est interdit de rouler dans un sens unique, sur le trottoir, etc.

« On va avoir des escouades cet été qui viendront faire de la sensibilisation auprès des gens », ajoute M. Bouchard. Pour ce faire, le RTC a fait appel à la compagnie Accès transports viables. 

Des équipes s’occuperont également de bien répartir les vélos entre les différents points de recharge à travers la ville, afin que tous puissent avoir accès à ce service.