/news/transports
Navigation

Trop d’attente pour les touristes à la traverse de Tadoussac

Coup d'oeil sur cet article

La Coalition Union 138 a dénoncé les temps d’attente «inconcevables» à la traverse entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine, l’organisation en faveur d’un pont sur le Saguenay affirmant que cela décourage parfois les touristes de visiter la Côte-Nord.

• À lire aussi: 21 choses à faire lors de votre prochain road trip sur la Côte-Nord

C’est aussi ce que constate le co-président de Tourisme Côte-Nord, Yanick Morin, qui a ajouté que les délais occasionnels à la traverse nuisent aux efforts de l’organisation pour promouvoir la région.

«Ce que nos membres nous rapportent, c’est que souvent, les familles, quand il y a une file d’attente, qu’il y a deux heures, deux heures et demie d’attente, souvent ils nous appellent pour dire les enfants crient, les enfants pleurent, donc on va retourner. On ne pourra pas relouer le soir même», a-t-il expliqué.

Pour le porte-parole de la Coalition Union 138, Guillaume Tremblay, la solution, c’est un pont. Il a donc interpellé le ministre responsable de la région de la Côte-Nord, Jonatan Julien, pour qu’il vienne constater par lui-même les délais de la traverse.

«Monsieur Julien est sur la Côte-Nord depuis hier. Il n’a sûrement pas pris le bateau pour venir nous visiter. Je l’inviterais à prendre le bateau pour savoir ce que c’est d’attendre pour entrer dans une région», a lancé Guillaume Tremblay.

Deux études en lien avec le projet de pont sur le Saguenay ont déjà été annoncées, l’une pour connaître les impacts socioéconomiques du pont et l’autre pour en connaître la faisabilité.

«Dans le cas de l’étude technique, ça se met en branle. Au niveau de l’étude socioéconomique, on est en train d’évaluer les mandataires pour la réaliser», a précisé M. Tremblay, qui espère recevoir les résultats à temps pour interpeller les candidats aux élections provinciales l’an prochain.

À VOIR AUSSI