/weekend
Navigation

Les Caburons de Kamouraska

Kamouraska, Bas-Saint-Laurent, 47°38’48.7” N 69°44’01.0” W

Photo Mathieu Dupuis
Photo collaboration spéciale, Mathieu Dupuis

Coup d'oeil sur cet article

Le bas du fleuve est composé de contrastes où les longues terres agricoles deviennent des battures, et plus loin le fleuve Saint-Laurent. L’ascension des Caburons de Kamouraska compte parmi mes randonnées préférées. Paradis indéniable de l’escalade de roche, c’est aussi un lieu extraordinaire pour la randonnée pédestre. La première fois que j’y suis monté, c’est sur un coup de tête à une heure tardive. Pressé par le temps, j’ai « piqué à travers le bois », faute d’avoir trouvé l’entrée du sentier. Je ne voulais surtout pas rater le dernier rayon de soleil. Ce que je croyais être une promenade du dimanche se transforme rapidement en expédition extrême. Blocs erratiques, crevasses profondes, forêt dense, les obstacles à la montée sont nombreux. Je prends de l’altitude à voir la taille des véhicules dans le stationnement. La dernière partie de l’ascension me réserve une surprise. La pente est très escarpée, à la limite de l’escalade de roche assurée par de l’équipement adéquat. J’arrive au sommet après de bonnes poussées d’adrénaline, des éraflures, et poussiéreux, comme si je sortais d’une cheminée. Ça alors... je croise le sentier balisé. Très heureux, j’emprunte celui-ci jusqu’au point de vue espéré. Perché sur ma corniche, je découvre une perspective à couper le souffle qui se déploie à l’horizon. Un paysage doré illustre à merveille ma vision de ce coin de pays ! 


Appareil : Canon EOS 5D IV

Objectif : EF 100-400mm f4.5-5.6L IS USM

Exposition : 1/320s à f/8

ISO : 250