/finance
Navigation

Deuxième hausse en deux mois: la SAQ augmente les prix de 2055 produits

La très rapide croissance des coûts du transport maritime est à l’origine de ces nouvelles augmentations

GEN-SAQ
Photo courtoisie La SAQ affirme avoir dû encaisser trois hausses de frais de transport maritime depuis le mois de mars.

Coup d'oeil sur cet article

Pour une deuxième fois en l’espace de deux mois, la Société des alcools du Québec (SAQ) augmentera ses prix de quelques cents à plusieurs dollars. Dès le 18 juillet, 2055 vins ou spiritueux coûteront plus cher aux consommateurs.  

• À lire aussi: Plus de 9,5M$ en bonis à la SAQ

La SAQ a dévoilé, lundi, les changements de prix à venir sur ses produits courants et de spécialité en approvisionnement continu ainsi que sur ses produits achetés par lot. C’est la première fois que la société d’État dévoile les révisions de prix pour cette dernière catégorie de produits.   

  • Écoutez le chroniqueur du site «vinquebec» Marc-André Gagnon, avec Vincent Dessureault sur QUB Radio:  

Habituellement, la SAQ procède à des ajustements de prix à la hausse seulement deux fois par année, soit au printemps et à l’automne. En mai dernier, la direction avait toutefois annoncé qu’elle prévoyait réaliser un nouvel ajustement en juillet en raison des frais supplémentaires exigés par les transporteurs maritimes.  

Ces dernières semaines, la direction dit avoir négocié avec ses transporteurs afin « de limiter les effets des augmentations exigées » sur le prix de détail. La SAQ affirme avoir dû encaisser, jusqu’à présent, trois hausses depuis mars.  

Renégociation

« Après renégociation des surcharges [...], nous avons pu réduire celles-ci de 30 millions $ à 20 millions $ sur une base annuelle. C’est ce qui nous a permis de limiter les ajustements de prix à la hausse à 0,13 $ ou 0,7 % », répond dans un courriel le porte-parole Yann Langlais-Plante.  

Cette augmentation moyenne de 0,13 $ concerne seulement les produits en approvisionnement continu. Pour les approvisionnements par lot, dont les prix sont négociés plus de deux fois par année, on parle d’une hausse moyenne de 2,24 $. 

Encore d’autres hausses ? 

Ces surcharges sont imposées par les transporteurs principalement sur les produits en provenance d’Europe, d’Afrique du Sud, d’Australie, de Nouvelle-Zélande, de Chine, du Japon et d’Amérique du Sud. 

« Avec la forte demande pour le transport maritime à l’échelle internationale depuis plusieurs mois, de nombreux transitaires connaissent des retards dans le ramassage des commandes. De plus, plusieurs ports stratégiques sont congestionnés et frappés par la rareté de conteneurs vides dans le marché », indique la société d’État, précisant que cette situation « perdure ». 

L’instabilité actuellement dans le transport maritime pourrait également avoir des impacts sur l’ajustement de prix prévu pour cet automne.  

Ce sont 1633 produits courants et spécialités en approvisionnement continu et 422 spécialités en approvisionnement par lot qui seront plus dispendieux dès le 18 juillet. La SAQ diminuera également les prix de 251 produits.  

Au printemps dernier, la SAQ avait augmenté les prix de 3350 produits, vins et spiritueux. Les variations étaient de dizaines de cents à plusieurs dollars. 


Pour son exercice financier 2020-2021, la SAQ a versé un dividende de 1,22 milliard $ au gouvernement du Québec.

À VOIR AUSSI...