/news/currentevents
Navigation

[EN IMAGES] Une surprise hors de l’ordinaire au large de Sept-Îles

Coup d'oeil sur cet article

Des citoyens qui pêchaient la morue au large de Sept-Îles ont eu toute une surprise samedi matin lorsqu’un requin-pèlerin s’est accroché à une de leur ligne, avant de faire deux impressionnants sauts au-dessus de l’eau.

• À lire aussi: Une carcasse de rorqual commun retrouvée à Forillon

Stéphane Beaulieu a capté une partie de la scène sur vidéo.

«C’était assez impressionnant de voir ça. Le cœur battait» a-t-il témoigné en racontant son aventure à TVA Nouvelles.

L’événement a débuté avec l’observation d’un requin sous le bateau pneumatique des amis de Stéphane Beaulieu qui se trouvaient à proximité.

«C’est là qu’on a vu que la ligne qui était à l’eau a commencé à tirer», a relaté M. Beaulieu.

Dans les secondes qui ont suivi, l’animal s’est agité et est sorti de l’eau à environ 30 mètres des embarcations.

Stéphane Beaulieu, un passionné de kayak de mer, est habitué de voir des sauts de baleines. Il a tout de suite su que ce qu’il voyait était hors de l’ordinaire.

«Tout s’agite sur le requin. La queue bouge, tu le vois, c’est agile. Quand ça saute, une baleine, ça se laisse tomber. Mais le requin était agité parce qu’il était accroché au fil de pêche. C’est là qu’on a compris que le requin sortait de l’eau pour essayer peut-être de se débarrasser de ce fil-là. Après le deuxième saut, c’est là que le fil a coupé. C’était vraiment exceptionnel comme expérience», a-t-il raconté.

Selon son évaluation, le requin avait une taille de plus de 5 mètres et demi.

Capture d'écran Facebook

Le spécialiste Jeffrey Gallant, de l’observatoire des requins du Saint-Laurent, a confirmé à TVA Nouvelles, après avoir regardé la vidéo, que les pêcheurs ont bel et bien aperçu requin-pèlerin, le deuxième plus grand poisson au monde après le requin-baleine.

Cette espèce, observée régulièrement en été dans le golfe Saint-Laurent, se nourrit de plancton en filtrant l’eau avec ses branchies. Sa taille moyenne va de 7 à 9 mètres et il peut vivre jusqu’à 50 ans.

  • Écoutez l'entrevue d'Alexandre Dubé avec Lyne Morissette, chercheuse à l’Observatoire des requins du Saint-Laurent, sur QUB radio: 

À VOIR AUSSI