/news/provincial
Navigation

Un projet à Lévis pour une vue moins dispendieuse sur le fleuve

Un édifice locatif de 72 logements verra le jour sur la falaise de Saint-Nicolas

Le projet vu de l’arrière a la même hauteur que les habitations du voisinage.
Photo courtoisie Le projet vu de l’arrière a la même hauteur que les habitations du voisinage.

Coup d'oeil sur cet article

Le projet Roc-Pointe sur le fleuve, qui sera bâti sur la falaise de Saint-Nicolas, vise à offrir une vue sur le fleuve à moindre coût, selon son promoteur. 

• À lire aussi: Investissement de 4 M$: Lévis revitalise sa rue Saint-Joseph

• À lire aussi: Lehouillier en faveur du passeport vaccinal

« Un petit coin de paradis », c'est de cette façon que Stephen Boutin, président du Groupe CSB, a présenté le nouveau complexe immobilier qui sera érigé sur le cran rocheux, dans le secteur Roc Pointe, à Saint-Nicolas.  

La forêt y a été coupée et le cran rocheux, façonné pour permettre une vue sur le fleuve à 180 degrés.

Vu du fleuve, le projet Roc-Pointe sur le fleuve aura sept étages.
Photo courtoisie
Vu du fleuve, le projet Roc-Pointe sur le fleuve aura sept étages.

Vu du haut de la falaise, l'édifice aura la même hauteur que les maisons unifamiliales construites à proximité, mais, vu du fleuve, il aura sept étages de haut. 

« Nous avons voulu que le fleuve soit aussi accessible à une clientèle qui n'a pas les moyens financiers de s’acheter un terrain dispendieux comme le site actuel. Ici, 72 ménages auront une vue imprenable sur le fleuve sans avoir à débourser ce que le site vaut actuellement », a souligné M. Boutin, notant que les projets locatifs de cette nature n'existent pas ailleurs dans l'ouest de la ville. 

Des appartements de trois, quatre ou cinq pièces, ainsi que des penthouses, seront en location à partir de l'été 2022.

Le projet vu de l’arrière a la même hauteur que les habitations du voisinage.
Photo courtoisie

Déjà, une trentaine de ménages sont sur une liste d'attente. Les signatures de baux débuteront en septembre.

Pour une unité moyenne, on doit s'attendre à débourser entre 1900 $ et 2200 $ par mois. 

Ces condos locatifs rejoignent des clientèles de retraités, de snowbirds et de jeunes professionnels, a indiqué M. Boutin. 

Ajustement à l’axe routier 

Pour le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ce projet apportera « un milieu de vie exceptionnel ».

Il faudra cependant ajuster l’axe routier principal en conséquence, a-t-il convenu, pour accueillir les nouveaux résidents. Ainsi, la Ville prévoit ajouter du transport collectif sur la route Marie-Victorin.

Stephen Boutin, président du Groupe CSB, et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont inauguré le chantier lundi.
Photo Stéphanie Martin
Stephen Boutin, président du Groupe CSB, et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont inauguré le chantier lundi.

D'autres projets de modification de la route et d'ajout de voies cyclables sont dans les cartons. La Ville se défend d'avoir fait les choses à l'envers en permettant du développement et en modifiant ensuite les infrastructures de transport.  

« Ça s'en vient, la transformation de la route 116, c'est imminent. Dès cette année, vous allez voir sur la route 116, on va installer un nouveau feu de circulation qui va être la première pierre pour la transformation en boulevard urbain. [...] Et on commence à travailler sur des concepts pour Marie-Victorin, notamment pour la desserte du transport en commun. » 

Cibles vertes respectées

Quant à la coupe d'arbres dans le secteur Roc Pointe, le maire estime que la préservation des espaces verts a été suivie selon le plan. 

« On est dans les cibles qu'on avait prévues. Les milieux de conservation, parcs et espaces verts sont de 25 % à 30 %. On complète l'acquisition d'autres propriétés autour pour faire un parc significatif », a expliqué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. 


L’investissement total pour ce projet est de 24 millions $.

À VOIR AUSSI