/sports/hockey
Navigation

«Personne n’a fait le cave avec la coupe»

Mathieu Darche assure que l’état du trophée est attribuable à un bête accident

coupe Stanley à Tampa Bay
Photo tirée de Twitter Bolts Jol Le trophée a été endommagé après le défilé à Tampa, lundi.

Coup d'oeil sur cet article

L’image a fait le tour des réseaux sociaux. Sur celle-ci, on voit Pat Maroon, accompagné de Ryan McDonagh, tenant une coupe Stanley fort mal en point. Il n’en fallait pas plus pour soulever l’indignation des partisans du Canadien. 

• À lire aussi: Ducharme signe une prolongation de contrat

• À lire aussi - Yanni Gourde, un gagnant de cœur

• À lire aussi - Les gars de Tampa Bay sont sautés sur le «TOP»

On dit qu’une image vaut mille mots. Encore faut-il regarder l’image attentivement et porter attention aux détails. Ici, au-delà de la sévère bosse sur le bol de la coupe, il faut remarquer les cheveux et les chandails détrempés des deux joueurs, et le plancher de céramique.  

  • Écoutez l'entrevue du joueur du Lightning de Tampa Bay, Yanni Gourde, avec Vincent Dessureault sur QUB Radio:   

« Avez-vous vu comment il s’est mis à pleuvoir vers la fin des célébrations ? À l’intérieur de la bâtisse, il y avait un plancher de céramique. Quand les gars sont rentrés, il y en a un qui a glissé, alors qu’il avait la coupe dans les mains », a raconté Mathieu Darche, en entrevue au Journal.

Avis aux détracteurs de l’ancien joueur du CH et à ceux qui mettent en doute sa version. On a beau faire le tour des vidéos publiées sur Twitter, sur chacune d’entre elles, le précieux trophée est en parfait état. Même sur les dernières, alors qu’une pluie torrentielle s’abat sur la scène où se trouvent les joueurs de l’équipe championne.

« Les gens font une grosse histoire avec ça et pensent qu’on a manqué de respect envers la coupe. C’est un accident, a ajouté le directeur des opérations hockey du Lightning. Personne n’a fait le cave avec la coupe. Personne ne l’a lancée. De toute façon, Phil Pritchard, le garde du corps de la coupe, était là et il n’aurait jamais laissé faire ça. »

Mathieu Darche a soulevé la coupe Stanley en compagnie de sa femme, Stéphanie Roberge, et de ses garçons, Samuel, 17 ans, et Benjamin, 15 ans.
Photo courtoisie
Mathieu Darche a soulevé la coupe Stanley en compagnie de sa femme, Stéphanie Roberge, et de ses garçons, Samuel, 17 ans, et Benjamin, 15 ans.

Kucherov, un gars intelligent

Cet incident n’est pas le premier à soulever les passions dans la Belle Province depuis la deuxième conquête de Tampa Bay. Dans les minutes suivant la victoire décisive, la déclaration de Nikita Kucherov concernant les partisans du Tricolore et les obtentions du trophée Vézina par Marc-André Fleury et Connor Hellebuyck au cours des deux dernières campagnes (au détriment d’Andrei Vasilevskiy) ont fait couler beaucoup d’encre et de salive.

À chacun de nos matchs, Ellis Allanson, un garçon atteint de trisomie 21, fait une danse. On l’a invité à célébrer avec nous. Il a passé la journée sur le bateau et dans l’autobus avec les gars. Avant qu’on se rende à l’endroit où il y avait la scène, Kucherov est allé s’asseoir 10 minutes pour jaser avec lui. Ce sont des choses que le monde ne voit pas », a raconté Darche, prenant la défense de l’attaquant russe.

coupe Stanley à Tampa Bay
Photo AFP

« En plus, c’est un joueur exceptionnel, un coéquipier extraordinaire. Il a pris conscience de son jeu défensif, ce qui lui permet maintenant de changer un match à lui seul. C’est une personne extrêmement intelligente. Tu ne peux pas penser la game comme il le fait sans l’être », a poursuivi le Québécois.

Mathieu Darche
Photo d'archives, Martin Chevalier
Mathieu Darche

De retour plus tôt que prévu

Bien malgré lui, le joueur vedette a été au cœur d’une autre controverse : celle voulant que le Lightning l’ait laissé de côté toute la saison pour éviter que son salaire de 9,5 millions $ soit comptabilisé sur la masse salariale de l’équipe. 

Opéré à une hanche à la fin du mois de décembre, Kucherov est revenu au jeu pour le premier match des séries éliminatoires, ce qui en a titillé plus d’un.

coupe Stanley à Tampa Bay
Photo AFP

« Le monde pense qu’il a fait exprès pour ne pas jouer. C’est complètement faux. Quand il a subi son opération, on estimait qu’on le reverrait en deuxième ronde, a expliqué Darche. Habituellement, ce genre d’opération nécessite une réadaptation de cinq à six mois. Il a tellement travaillé fort pour revenir au jeu. »

Darche soutient que ce qui a souri au Lightning, c’est la durée du calendrier écourté. Dans une saison normale de six mois et demi, le DG Julien BriseBois aurait assurément dû remanier sa formation pour être en mesure d’inclure le salaire de Kucherov sur sa liste de paie.

À VOIR AUSSI...