/news/transports
Navigation

Trois-Rivières recevra ses premiers bus électriques sous peu

Coup d'oeil sur cet article

Les deux premiers autobus urbains entièrement électriques arriveront à la Société de transport de Trois-Rivières (STTR) d'ici la fin 2023. 

• À lire aussi: Un centre pour former les usagers du RTC

• À lire aussi: Un autobus pour aider la vaccination dans le Bas-Saint-Laurent

• À lire aussi: Un «bateau-bulle» ramène des étudiants confinés

La livraison de ces deux nouveaux appareils s’inscrit dans une commande conjointe que la STTR a passée avec trois autres sociétés de transport du Québec, soit celles de Sherbrooke, de Longueuil et de l'Outaouais.

En tout, ce sont 24 autobus électriques qui doivent être livrés dans les quatre sociétés réparties.

Le ministère des Transports analyse présentement les appels d’offres reçues pour octroyer le contrat de fabrication de la flotte attendue. L’autonomie de la batterie et la résidence des véhicules aux hivers rigoureux font notamment partie des enjeux à l’étude.

«La fiabilité, nous ,c'est ce qu'on veut, c'est ce qu'on vend à nos clients. De la fiabilité, de la sécurité, que ce soit prévisible qu'il n'y ait pas de surprise lorsqu'ils embarquent dans l'autobus», a plaidé Michel Byette, président de la STTR.

Actuellement, Trois-Rivières exploite la plus vieille flotte d'autobus urbain de la province québécoise avec des véhicules souvent âgés de plus de 20 ans et avec plus d'un million de kilomètres aux compteurs.

Pour Nova Bus, «toutes les études qui ont été faites, pas juste pour nos autobus, mais en général [démontrent que] les autobus électriques performent très bien dans les conditions hivernales», a indiqué Emmanuelle Toussaint, porte-parole du fabricant participant à l'appel d'offres.

Entretemps, la STTR prévoit agrandir son garage et se munir d’équipements de recharge électrique.