/news/transports
Navigation

Tracé du tramway dans Limoilou: les commerçants comblés, des résidents déçus

Le tramway passera dans un secteur résidentiel, la 4e Avenue, pour ainsi sauver la place Limouloise

Coup d'oeil sur cet article

Pour préserver la vitalité commerciale de la 3e Avenue, la piste cyclable et la place Limouloise, la Ville de Québec a choisi de faire passer le tramway sur une artère résidentielle. 

• À lire aussi: Un projet qui «divise» les citoyens, affirme Gosselin

La Ville de Québec a confirmé mercredi le choix du secteur résidentiel de la 4e Avenue pour faire passer le tramway dans Limoilou. Le maire, Régis Labeaume, a expliqué que le maintien de la place Limouloise a pesé lourd dans la balance.

Photo Agence QMI, Marc Vallières

« Je ne me voyais pas toucher à la place Limouloise. Ça aurait brassé », a-t-il exprimé. 

« Maintenir la place Limouloise, qui est un lieu de rencontres au quotidien, mais aussi un lieu événementiel, et insérer un tramway sur la 3e Avenue, c’était incompatible », a expliqué Daniel Genest, directeur du bureau de projet.  

Il rejoint ainsi les arguments de la Société de développement commercial du secteur, qui avait d’ailleurs marqué sa préférence pour un tracé sur la 4e Avenue.

Le directeur Genest a aussi indiqué que faire passer le tramway près de la place viendrait scinder l’intersection, qui représente un tout. 

Circulation 

Le Bureau de projet a souligné qu’on ne voulait pas nuire au dynamisme de la 3e Avenue qui, avec 49 commerces, a le plus bas taux de vacance en ville. Le maire ne souhaitait pas non plus toucher à la piste cyclable sur la 3e Avenue. 

En réponse aux citoyens qui auraient voulu qu’on en profite pour apaiser la circulation sur la 3e Avenue et qui craignent maintenant que le trafic soit accru, comme c’est le cas de la candidate à la mairie Jackie Smith et d’Accès transports viables (ATV), le maire prévoit plutôt une baisse. Pour M. Genest, il est « prématuré » de parler d’augmentation de circulation dans le secteur. 

Étienne Grandmont, d’ATV, affirme que c’est une occasion ratée d’assurer une pérennité et une convivialité à l’artère commerciale. 

Quant au bruit, le directeur du bureau de projet rappelle que le tramway va apporter une réduction du bruit ambiant puisqu’il est plus silencieux que les bus qui y passent actuellement.  

Stations 

On a précisé quelques détails sur les stations. Dans le Vieux-Limoilou, il est convenu qu’une station sera située sur la 4e Rue, à l’ouest de la 3e Avenue. M. Genest n’a pas pu dire si des acquisitions seront nécessaires. On ne vise pas d’acquisitions sur la 4e Avenue. Une station est aussi prévue au Cégep Limoilou. 

Le nombre de stations dans Maizerets est encore incertain. Il y en aura une à l’Enfant-Jésus, et une probablement à Bardy, qui est le cœur du quartier. On hésite encore à savoir si on en ajoutera une troisième à Niverville, mais on penche dans cette direction.  

L’insertion du tramway – au centre de la chaussée ou en latéral – n’est pas tranchée.   

Le bonheur des uns, le malheur des autres   

  • Dominique Lelièvre, Le Journal de Québec    

La décision de construire le tramway sur une rue résidentielle plutôt que commerciale à Limoilou a réjoui de nombreux gens d’affaires, mais déçoit une partie des citoyens qui craignent de voir leur quiétude troublée par les travaux.

« À mon avis, c’est une erreur. Je pense que la voix de l’argent, de la piastre, des commerçants, a fait le poids par rapport à la voix des citoyens et la quiétude d’une rue résidentielle », affirme Jean Etcheverry, un résident de la 4e Avenue où passeront finalement les rames.

Jean Etcheverry réside sur la 4<sup>e</sup> Avenue. « Les grands [projets] de transport en commun, je suis pour ça, mais normalement, partout ailleurs ça passe sur des artères commerciales et fréquentées », pense-t-il.
Photo Dominique Lelièvre
Jean Etcheverry réside sur la 4e Avenue. « Les grands [projets] de transport en commun, je suis pour ça, mais normalement, partout ailleurs ça passe sur des artères commerciales et fréquentées », pense-t-il.

Romain Thibaud, un résident de la 4<sup>e</sup> Avenue, se rallie néanmoins derrière le choix de la Ville. « J’espère que ça va être intégré de façon bien réfléchie .»
Photo Dominique Lelièvre
Romain Thibaud, un résident de la 4e Avenue, se rallie néanmoins derrière le choix de la Ville. « J’espère que ça va être intégré de façon bien réfléchie .»

Une autre résidente estime qu’il aurait été plus logique d’emprunter l’avenue commerciale, « comme dans les grandes villes où il y a du transport en commun ». Malgré tout, elle ne voit pas que des inconvénients au scénario retenu et demeure favorable au projet.

« Si le tramway passait sur la 3e Avenue, le trafic se déversait sur la 4e Avenue qui est déjà très passante, bruyante et sale. Donc, là, est-ce que le tramway passant sur la 4e Avenue, ça va diminuer le trafic, le bruit, la saleté ? Peut-être », dit la dame, qui a préféré ne pas s’identifier.

Les affaires

Du côté des commerçants de la 3e Avenue, Félix Charland, gérant du magasin Juneau et Frères, parle d’un grand soulagement. Il avait de vives craintes concernant les restrictions à l’automobile et au stationnement.

Félix Charland, du magasin Juneau et Frères, croit qu’il aurait peut-être fallu envisager de déménager si le tramway avait emprunté la 3<sup>e</sup> Avenue, car 70 % de la clientèle se déplace en voiture.
Photo Dominique Lelièvre
Félix Charland, du magasin Juneau et Frères, croit qu’il aurait peut-être fallu envisager de déménager si le tramway avait emprunté la 3e Avenue, car 70 % de la clientèle se déplace en voiture.

« Le gros de ma clientèle arrive en voiture et vient de l’extérieur. Les gens viennent acheter des gallons, des 20 litres. S’ils ne sont pas capables de venir à moins de 200 mètres de mon commerce, ils vont juste faire le choix d’aller ailleurs », soulève-t-il.

Alain Bell, 67 ans, qui fréquente tous les jours la place Limouloise, était pour sa part rassuré par les annonces de la Ville. « Ils disent tous qu’on est rendus avec une des plus belles avenues à Québec. Je ne vois pas pourquoi on déferait tout ça pour un tramway. »

Sur la 3e Avenue, « tout le volet événementiel était une préoccupation majeure chez nous », a également rappelé Isabel Madrid, directrice générale de la SDC 3e Limoilou. « On est contents de la décision. »

« Notre 3<sup>e</sup> Avenue est déjà très belle. On l’améliore d’année en année par des aménagements divers, tandis que la 4<sup>e</sup> Avenue est un peu plus à refaire », croit Isabel Madrid, de la SDC 3<sup>e</sup> Limoilou.
Photo Dominique Lelièvre
« Notre 3e Avenue est déjà très belle. On l’améliore d’année en année par des aménagements divers, tandis que la 4e Avenue est un peu plus à refaire », croit Isabel Madrid, de la SDC 3e Limoilou.

Raymond Poirier, président du Conseil de quartier du Vieux-Limoilou a dit espérer que le tramway fasse l’objet d’une « intégration inspirante » qui fasse « progresser le quartier » au lieu de « simplement le traverser ».


Un sondage mené par le Bureau de projet indique que 48 % des répondants du Vieux-Limoilou préconisaient le tracé de la 3e Avenue, comparativement à 46 % pour la 4e Avenue.

À VOIR AUSSI