/news/currentevents
Navigation

Parc de la Pointe-aux-lièvres: inauguration de la passerelle de la Tortue

Elle relie le parc de la Pointe-aux-Lièvres à Limoilou

Coup d'oeil sur cet article

Fini les détours pour se promener au parc de la Pointe-aux-Lièvres, qui borde la rivière Saint-Charles. La passerelle de la Tortue, permettant aux piétons et aux cyclistes de se déplacer entre le parc et le Vieux-Limoilou, a été inaugurée jeudi matin après plus d’un an de travaux.

Parc de la Pointe-aux-lièvres : Inauguration de la passerelle de la Tortue
Photo Stevens Leblanc
Parc de la Pointe-aux-lièvres : Inauguration de la passerelle de la Tortue

Elle pourra être utilisée dès vendredi après-midi. Jeudi matin, il y avait encore un chantier sur place. 

Les travaux avaient débuté au printemps 2020, avec quelques mois d’arrêt en hiver. Cette passerelle permet de faire un pont additionnel entre les deux rives de la rivière. 

Photo Stevens Leblanc

Elle permettra aussi de désenclaver l’écoquartier Pointe-aux-Lièvres, a fait valoir Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Québec. 

Avant qu’on érige la passerelle, il était possible d’emprunter le pont Drouin, à une distance de moins d’un kilomètre, pour se rendre au Vieux-Limoilou, par exemple.    

Photo Stevens Leblanc

C’est surtout le bois qui a été utilisé pour réaliser cette construction suspendue longue de près de 90 mètres. Ce type de passerelle permet d’enjamber la rivière sans qu’il y ait des structures directement dans l’eau.  

Le nouveau pavillon de la Pointe-aux-Lièvres a aussi été inauguré. Remplaçant les anciennes roulottes, cet espace d’accueil n’était pas encore accessible au grand public jeudi matin, avec quelques travaux à finaliser à l’extérieur.  

Photo Stevens Leblanc

Pavillon d’accueil 

Le pavillon peut servir pour des activités particulières et devrait être ouvert selon des heures régulières durant la période hivernale. Plus tard cet été, une salle de bain sera accessible de l’extérieur. 

Une salle polyvalente pouvant accueillir 150-250 personnes y est aménagée. 

On y trouve aussi des installations sanitaires, une salle pour les patineurs et un local de fartage pour les skieurs, un espace pour la location d’équipements récréatifs, ainsi qu’un garage pour les véhicules d’entretien.  

Photo Stevens Leblanc

Dans l’ensemble, la construction de la passerelle et du pavillon a coûté plus de 11 millions $. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a mentionné que cela s’est fait dans le respect des budgets. 

M. Labeaume a souligné le chemin parcouru depuis une dizaine d’années pour transformer un ancien secteur industriel en milieu de vie convivial. 

« Dans trois, quatre ans, il ne restera plus rien de l’ère industrielle », a-t-il dit.