/sports/baseball
Navigation

Stade Canac: retour imminent du baseball à Québec

La troupe de Patrick Scalabrini devrait être de retour le 30 juillet au Stade Canac

X
Photo d'archives Les partisans pourraient être de retour au Stade Canac cet été.

Coup d'oeil sur cet article

Le président des Capitales de Québec, Michel Laplante, était prudent dans ses propos en lien avec le retour d’Équipe Québec au Stade Canac, mais on sentait que l’homme de baseball voyait finalement la lumière au bout du tunnel. 

« Il n’y a rien d’officiel encore, mais c’est certain que le retour de la Major League Soccer et du CF Montréal au Stade Saputo en fin de semaine nous donne un sérieux coup de main pour la suite des choses. 

« Il y a encore un protocole assez étoffé que l’on doit produire, mais il n’y a pas d’obstacle majeur qu’on ne peut pas respecter. »

Selon Laplante, la prévoyance de la Ligue Frontier va jouer un rôle majeur dans l’acceptation du retour d’Équipe Québec. « Je pense que le plus important pour les autorités est de savoir que les joueurs sont doublement vaccinés. Fort heureusement, toute la ligue a procédé à la double vaccination en mai. Un autre point qui joue en notre faveur est la courte durée des équipes qui viennent nous visiter au Québec. Ils viennent pour trois matchs et repartent. »

Question de survie

Les 21 parties à l’horaire à Québec et à Trois-Rivières représentent plus qu’une simple entrée d’argent dans les coffres des deux organisations. 

« C’était la survie de notre présence dans la Ligue Frontier qui était en jeu. Ça fait presque un an que je demande des sursis et que je fais miroiter qu’on pourra revenir jouer des parties au Québec. Ils ont été très bons joueurs jusqu’à maintenant. Les parties sont une façon d’acquérir du respect envers la ligue et toutes ses formations. »

Pour l’entraîneur-chef Patrick Scalabrini, le retour probable de son équipe dans la Belle Province est une bouffée d’air frais.

« Je n’ai rien annoncé encore aux joueurs parce que je veux être certain de ne pas les décevoir, mais ils ont vu les rumeurs. Il y a beaucoup d’excitation et ça va aider la formation à bien finir notre périple. »

Beaucoup de sacrifices

Scalabrini avoue bien humblement que la saison en sol américain n’a pas été de tout repos.

« C’est difficile de toujours être le club visiteur et de ne jamais être dans tes affaires. Il y a eu beaucoup de sacrifices des joueurs, mais le plus important est l’éloignement des proches. Tous les joueurs s’ennuient de leur monde. C’est un soulagement total de savoir qu’on va pouvoir revenir et ça va faire du bien d’entendre des applaudissements de notre bord pour une fois. »

Pour le président des Aigles de Trois-Rivières, René Martin, le retour d’Équipe Québec a dynamisé son organisation. « Il y a beaucoup d’enthousiasme. Une absence de deux ans sans baseball professionnel aurait été catastrophique. Je pense finalement que tous les efforts des deux organisations auront valu la peine. »

À VOIR AUSSI