/news/transports
Navigation

Un projet qui «divise» les citoyens, affirme Gosselin

Coup d'oeil sur cet article

Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, déplore la « division » créée par le projet de tramway dans Limoilou.

• À lire aussi: Passage du tramway sur la 4e Avenue: la préservation de la Place Limouloise a pesé lourd

Selon lui, les contraintes du tramway sont propices à créer des dissensions dans les quartiers traversés.

« Ça divise énormément les citoyens de Limoilou. C’est normal. C’est compliqué faire l’insertion urbaine d’un tramway. Ça divise les quartiers, ça divise les gens. »

Il affirme que la solution de rechange que son parti propose, le véhicule automatique léger souterrain électrique (VALSE), est plus « rassembleuse ».

Le VALSE évite Limoilou

Cependant, le VALSE ne dessert pas Limoilou. Il propose un métro en haute-ville jusqu’à la colline Parlementaire, puis un trambus sur Dufferin-Montmorency qui se rendrait à D’Estimauville en contournant Limoilou. 

M. Gosselin affirme qu’il est prêt à revoir ses plans. « Si les citoyens de Limoilou nous disent qu’ils veulent un trambus qui part de D’Estimauville et qui emprunte le boulevard Sainte-Anne et de la Canardière, ça va être une possibilité. On a de la place dans notre budget. »

De ses conversations avec les Limoulois, le chef de Québec 21 déduit plutôt que les citoyens souhaitent le statu quo avec les parcours métrobus actuels.

Il souligne aussi que le tracé sur Dufferin-Montmorency a l’avantage de dévier la circulation de transit à l’extérieur du quartier.

« Intéressant », dit Rousseau

De son côté, Jean Rousseau, chef de Démocratie Québec, a accueilli favorablement le choix de tracé, tout en déplorant que beaucoup de questions des citoyens restent sans réponses.

Il soulève des interrogations entendues lors des consultations publiques, concernant les impacts sur les déplacements et la circulation de transit, les aménagements à la trame urbaine ou encore la coupe d’arbres.

« Le scénario de la 4e [Avenue] m’apparaît intéressant parce qu’on préserve la place Limouloise et on préserve des aménagements qui ont été obtenus de longue lutte. Ce que je déplore, c’est que si on va sur la 4e, qu’est-ce qu’on donne aux citoyens, quels types d’aménagement on fait, quand est-ce qu’on va répondre aux questions que les citoyens ont posées ? » demande-t-il.

– Avec Dominique Leliève

À VOIR AUSSI...