/finance/business
Navigation

Saguenay: des restaurateurs fermés pendant les vacances de la construction

Coup d'oeil sur cet article

Des restaurateurs de Saguenay ont pris l’audacieuse décision de fermer leurs portes pendant les vacances de la construction pour permettre à leurs employés de se reposer.

• À lire aussi: Vacances de la construction: beaucoup de touristes attendus dans l'Est-du-Québec

• À lire aussi: Plus de 500 M$ en chèques de vacances de la construction

C’est le cas d’au moins cinq restaurateurs de l’arrondissement de Jonquière, qui souhaitent ainsi récompenser leurs employés pour les efforts effectués tout au long de cette année de pandémie.

Et les propriétaires du Pavillon du Hot-Dog comptent bien en profiter aussi, Steve Tremblay et sa conjointe travaillant sept jours sur sept depuis six ans pour pallier le manque de main-d’œuvre.

«Oui c’est audacieux comme décision, mais je prends le risque parce que mes employés le méritent», a indiqué M. Tremblay, qui a choisi de fermer les portes de son établissement durant 11 jours. «C’est tellement devenu difficile de remplacer une personne que c’est plus simple de partir tous en même temps.»

Le propriétaire du Restaurant Mamy et du Grill Resto Pub de Jonquière, Éric Bonneau, a choisi de son côté de donner une semaine de répit à son personnel.

«J’ai des employés qui sont déjà en vacances parce qu’ils m’ont demandé quelques jours de plus et j’ai accepté», a-t-il expliqué. «Ils l’apprécient et je suis convaincu que ça va faire du bien à tout le monde.»

Il ne serait d’ailleurs pas surpris que des restaurateurs décident de répéter l’expérience l’an prochain.

Au Bistrot Bar La Fonderie du secteur Arvida, les employés seront également en congé pendant la totalité des deux semaines de la construction.

«Ç'a été plus difficile cette année avec les règles de la Santé publique à faire respecter», a mentionné la copropriétaire, Marie-Pier Lemieux. «En fermant aussi longtemps, on craignait au départ la réaction de notre clientèle, mais finalement elle nous soutient. Les gens nous souhaitent bonnes vacances et nous disent qu’on le mérite et qu’ils ont hâte à notre retour. C’est rassurant.»