/news/society
Navigation

Bonnes vacances de la construction, Québec!

Près de 170 000 travailleurs vont profiter d’une pause de deux semaines

(PHOTO DIANE TREMBLAY)
Les cousins, Frédéric Labrecque et A
Photo Diane Tremblay Les cousins, Frédéric Labrecque et Antoine Roberge, ont pris vendredi la route des vacances, comme 170 000 autres travailleurs de la construction au Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Aux quatre coins du Québec, les travailleurs de la construction ont rangé, hier, casque et bottes pour profiter des vacances estivales. Au programme : pêche, camping, escalade, plage, piscine, bref : de tout pour tous les goûts.

• À lire aussi: Plus de 500 M$ en chèques de vacances de la construction

• À lire aussi: Vacances de la construction: beaucoup de touristes attendus dans l'Est-du-Québec

Sur le coup de midi, les travailleurs de la construction ont fermé les chantiers en déclarant le début officiel des vacances au Québec.

« Ça commence maintenant ! On va prendre une petite bière avec la gang », a partagé Antoine Lefrançois, contremaître, lorsque rencontré sur le chantier de construction de condos locatifs L’Aventura phase 8, à Québec.

Avec la chaleur des derniers jours, le travail sur les chantiers n’a pas été de tout repos. Une « p’tite frette » sera bien méritée, dit-il. 

Les plans resteront roulés pour Antoine Lefrançois qui passera une partie de ses vacances en Gaspésie.
Photo Diane Tremblay
Les plans resteront roulés pour Antoine Lefrançois qui passera une partie de ses vacances en Gaspésie.

Comme les voyages à l’extérieur ne sont toujours pas recommandés à cause de la COVID-19, les vacances se passeront au Québec pour le deuxième été de suite, pour bien du monde.

« Je m’en vais avec ma blonde en Gaspésie. Ensuite, j’ai un chalet sur les terres du Séminaire. On va aller travailler là un peu. L’été, on profite du beau temps qu’on a au Québec. C’est plus l’hiver qu’on aime changer le mal de place », ajoute-t-il. 

Escalade au menu

Si certains vacanciers préfèrent planifier leurs escapades dans les moindres détails, d’autres aiment mieux se laisser porter par le moment présent. C’est le cas de Mélanie Chabot, manœuvre, rencontrée elle aussi sur le même chantier. 

« Peut-être du camping. Je ne sais pas. Je n’ai pas de plans précis » a-t-elle partagé.

Pour Mélanie Chabot, Samuel Beaudoin et Michael Simard, les vacances ont commencé par une «p’tite frette» bien méritée.
Photo Diane Tremblay
Pour Mélanie Chabot, Samuel Beaudoin et Michael Simard, les vacances ont commencé par une «p’tite frette» bien méritée.

Pour son collègue, Samuel Beaudoin, les prochains jours se passeront dans le parc national de la Jacques-Cartier, en nature avec sa blonde. 

« On va prendre ça bien relaxe », dit-il.

« Moi, je me laisse porter par les flots. Je suis ouvert à toutes les possibilités », a poursuivi Michael Simard qui complète le trio.

Longues heures

Les dernières semaines ont été très chargées pour les travailleurs, qui ont mis les bouchées doubles en effectuant de longues heures.

« On a fait des grosses journées à cause du trafic. Ça va faire du bien de relaxer », confie Frédéric Labrecque.

Son confrère et cousin, Antoine Roberge, qui est habitué à travailler en hauteur, compte quant à lui faire de l’escalade durant ses vacances. 

Un voyage de pêche entre gars attend Alain Mailhot au cours des prochains jours.
Photo Diane Tremblay
Un voyage de pêche entre gars attend Alain Mailhot au cours des prochains jours.

« On se garde en forme ! » lance-t-il.

« On attendait ça depuis les vacances de Noël ! On travaille au froid l’hiver et à la chaleur l’été. On est tout le temps dehors. On ne connaît pas ça le télétravail » a dit M. Labrecque.

Agent de prévention sur un chantier de 150 travailleurs, Alain Mailhot se prépare à partir à la pêche au doré, à Chapais, avec son fils, son petit-fils et le beau-père. Même sans COVID-19, il serait resté au Québec cet été pour ne pas manquer ce précieux rendez-vous.

Une tradition depuis 50 ans  

  • Du 18 au 31 juillet 2021 
  • Montant des chèques émis au Québec en 2021 : 503 M$ 
  • Montant des chèques émis en 2020 : 492 M$ 
  • Nombre de chèques émis en 2021 : 169 981 
  • Les « vacances de la construction » ont été adoptées par décret gouvernemental en 1970 ; 
  • C’est à l’été 1971 qu’elles prennent effet pour la première fois au Québec ; 
  • Durant cette période, on estime que le quart de la main-d’œuvre active du Québec prend aussi ses vacances.  

Source : Commission de la construction du Québec

À VOIR AUSSI