/weekend
Navigation

Men I Trust: heureux dans l’ombre

Men I Trust
Photo courtoisie, Men I Trust Dragos Chirac, Emma Proulx, et Jessy Caron.

Coup d'oeil sur cet article

Même si leur musique les a fait voyager dans plusieurs pays et qu’ils cumulent des millions d’écoutes sur les plateformes web, les membres du groupe québécois Men I Trust préfèrent la discrétion à la notoriété. Ce qui explique pourquoi ce trio indie pop, né à Québec, demeure un secret bien gardé chez nous.

Un commentaire du claviériste Dragos Chiriac, en entrevue avec Le Journal, illustre bien ce désir de ne pas trop en dévoiler. Après avoir révélé à son interlocuteur dans quel village québécois il venait de s’installer, Dragos Chiriac a aussitôt demandé de ne pas l’écrire dans Le Journal.

« On veut juste être tranquilles », dit-il, en racontant que des fans ont déjà réussi à les retracer en décortiquant les images d’un de leurs vidéoclips tournés près de la maison d’un membre du groupe. On est loin de toutes ces vedettes qui nous ouvrent les portes de leur intimité quotidiennement à grand renfort de publications sur les réseaux sociaux.

« Nous sommes chanceux »

Ce même confort à évoluer dans l’ombre explique pourquoi, malgré des tournées en Asie, en Europe et aux États-Unis, une prestation récente à NPR (le radiodiffuseur public américain) et des chansons qui tournent à la prestigieuse BBC, au Royaume-Uni, Dragos Chiriac et ses partenaires Emmanuelle Proulx (voix, guitare) et Jessy Caron (guitare et basse) ne sont toujours pas des vedettes reconnues chez nous. « Je nous trouve quand même chanceux, fait valoir Dragos Chiriac. On fait de beaux festivals, le FEQ et le Jazz, deux de nos trois shows à Montréal, en septembre, sont à guichets fermés, et le troisième le sera. Donc, la reconnaissance publique, on a ce qu’on mérite. »

Quant à leur faible visibilité dans les médias, le musicien explique que c’est principalement attribuable au fait que le groupe ne dispose pas d’une équipe de relations de presse et ne sollicite donc pas d’entrevues, même lorsqu’il a une nouveauté à promouvoir.

« Même aux États-Unis, nous n’en faisons plus. Tout ce qui sort de nous passe par les réseaux sociaux. Si les médias parlent de nous, c’est parce qu’ils ont vu les infos sur internet. En plus, nous ne participons pas aux concours comme l’ADISQ. Ce n’est pas parce qu’on ne le veut pas, mais nous sommes indépendants et on aime ça être tranquilles. Nous sommes contents de ce qu’on a. »

Comme du Men I Trust

Discrets, certes, mais productifs. Deux ans après la sortie de leur album Oncle Jazz (qui avait atterri sur la longue liste du prix Polaris 2020), le trio a profité du confinement pour terminer son successeur, The Untourable Album. « Au départ, on voulait faire un EP de quelques chansons, mais c’est finalement devenu un projet d’album. On voulait sortir de notre créneau, pour le plaisir. »

Il reste à entendre jusqu’à quel point le groupe sort de son créneau musical, mais ce ne sera pas au point de perdre en chemin les fans qui aiment l’ambiance décontractée qui se dégage de la musique de Men I Trust, assure Dragos Chiriac. « Ça finit toujours par nous ressembler. On peut bien essayer de faire quelque chose de différent, mais vu que c’est le même groupe avec les mêmes modes de production, on sonne comme du Men I Trust. »

Un titre qui ne colle plus

Quant au titre, obsolète puisque le groupe partira bel et bien en tournée cet automne après ses concerts au Festival d’été de Québec et au Festif !, il s’explique du fait que l’album devait sortir en avril au moment où presque toutes les scènes étaient inaccessibles à cause de la pandémie.

Or, la parution a été retardée de quelques mois parce que Dragos Chiriac a été blessé dans un accident de moto. « Entre-temps, on s’est fait vacciner, les promoteurs aux États-Unis ont commencé à programmer des concerts, ce qui fait qu’on va finir par tourner l’album. »

Mais le titre restera.


Men I Trust, en concert au Festival d’été de Québec, le 18 juillet, et au Festif ! de Baie-Saint-Paul, le 25 juillet.

L’album The Untourable Album sortira au mois de septembre.