/weekend
Navigation

Rattrapage télé des vacances

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la pandémie et l’arrêt momentané des tournages, d’excellentes séries sont débarquées sur les différentes chaînes et plateformes. En voici 10 à mettre à l’horaire de vos vacances.

Portrait-robot

Photo courtoisie, Yan Turcotte

Le tandem Sophie Lorain-Alexis Durand-Brault n’a pas chômé pendant la pandémie. Il nous offre deux séries. Ce thriller nous entraîne au cœur d’une brillante unité d’enquête formée d’êtres aussi dédiés que poqués. Menée par Maryse Ferron (Lorain) clouée à un fauteuil roulant, l’équipe a, de son sous-sol, élucidé toutes ses enquêtes sauf une : la disparition du fils d’Ève Garance (Rachel Graton), la portraitiste judiciaire instinctive du groupe. Chaque épisode nous propose un nouveau crime. Chaque fois les visages peuvent être reconstruits et les coupables arrêtés. Mais le visage de la personne qui a pénétré son logement reste flou. La réalisation de Durand-Brault est ingénieuse.

▶ Disponible sur Club illico

Après

Photo courtoisie, Eric Myre

Tenter de comprendre l’irréparable et apprendre à se reconstruire, ce sont les difficultés auxquelles sont confrontés les habitants d’un petit village enneigé des Laurentides où tous se connaissent, suite à une tuerie à l’épicerie locale. Je ne brûle aucun punch ici puisque c’est la première scène de ce drame. Les survivants de Lac Sabin, épaulés par un travailleur social spécialisé en gestion de crise (David Boutin) et menés par Maryse Malo (Karine Vanasse), la courageuse gérante du commerce, subiront les contrecoups de l’événement à différents niveaux et devront se relever pour reprendre le contrôle de leurs vies et pour le bien collectif.

▶ Disponible sur ICI Tou.tv Extra

L’œil du cyclone

Photo courtoisie, Radio-Canada

Cette sympathique comédie sur la charge mentale suit le quotidien d’une mère monoparentale de trois enfants, organisatrice de mariage à son compte qui navigue entre un ex-éternel ado, une mère intransigeante et une sœur décomplexée. Ça vous essouffle ? Pourtant, Isabelle (Christine Beaulieu) s’en sort avec autodérision, lâcher-prise et bonne humeur. Rien à voir avec une mère à boute. Ses réactions sont savoureuses et il est facile de se reconnaître dans ce tourbillon.

▶ Disponible sur Véro tv sur ICI Tou.tv Extra

Sortez-moi de moi

Photo courtoisie

Sophie Lorain et Alexis Durand-Brault ont aussi planché sur un autre thriller dans lequel la santé mentale est au cœur de l’intrigue. Tous les personnages camouflent une part d’ombre alors qu’ils viennent en aide aux autres. Clara (Lorain), Myriam (bouleversante Sandra Dumaresq) et Gabriel (Bruno Marcil) sont travailleurs sociaux et transfèrent leurs cas à Justine (Pascale Bussières), froide psychiatre de l’urgence où elle travaille avec son mari médecin (Émile Proulx-Cloutier) qui est le frère de Clara. Un événement tragique va faire chavirer leur fragile équilibre. L’arrivée de David (Vincent Leclerc) agent double bipolaire va remettre en question acquis et fausses croyances.

▶ Disponible sur Crave

Hack

Photo courtoisie, HBO

Le showbiz brille, mais il est aussi plein d’ingratitude. Particulièrement pour les femmes. Cette comédie dramatique aussi grinçante que bienveillante oppose une populaire humoriste, Deborah Vance (Jean Smart), dont la résidence quasi éternelle dans un grand casino de Las Vegas est compromise étant donné son âge vénérable, à une jeune scriptrice douée, mais impulsive, Ava (Hannah Einbinder), qui peine à se trouver du boulot après avoir publié un tweet déplacé. La seconde est appelée en renfort pour rajeunir la carrière de l’autre. Pas la peine de vous dire que l’humoriste n’en aura rien à cirer de la jeune et, inversement, l’auteure se demande bien ce qu’elle pourrait apporter à cette artiste quétaine et dépassée. C’est un choc des générations qui force chacune à se révéler et provoque un échange de répliques succulentes.

▶ Disponible sur Crave

Lupin

Photo courtoisie, Netflix

Librement inspirée des aventures d’Arsène Lupin, cette série policière bien ficelée présente Assane Diop (Omar Sy) décidé à venger son père victime d’une injustice causée par une riche famille sans scrupule. Gentleman cambrioleur, il bâtit sa preuve avec finesse et agilité, tout en menant la vie ordinaire d’un père paumé qui cherche à ravoir la confiance de son ex et de son fils. Difficile d’en évoquer davantage sans brûler de punch, mais une seconde saison très attendue vient tout juste de débarquer.

▶ Disponible sur Netflix

Mare of Easttown

Photo courtoisie, HBO

Kate Winslet porte ce drame avec beaucoup de retenue. Elle y incarne Mare Sheehan, détective d’une petite ville de Pennsylvanie où elle connaît tout le monde. Fragilisée par la mort de son fils et son divorce, elle doit enquêter sur le meurtre et la disparition d’une adolescente qu’elle a vue grandir. Chaque indice met l’accent sur un nouveau suspect. Mare se retrouve souvent prise entre ce qu’elle connaît des suspects et ce qu’elle redoute. C’est une justicière écorchée qui navigue en eaux troubles.

▶ Disponible sur Crave

Small Axe

Photo courtoisie, BBC

Le réalisateur Steve McQueen nous offre toujours des œuvres aussi dérangeantes que bouleversantes, souvent basées sur des faits historiques, qui mettent en lumière injustices et racisme et qui ne nous laissent pas indemnes. Cette mini-série propose cinq épisodes indépendants qui suivent la communauté noire à Londres entre les années 60 et 80 à travers différents combats. Pensons aux événements de Mangrove Nine et à ces neuf activistes jugés pour avoir provoqué une émeute lors d’une manifestation contre le racisme systémique policier. Pensons aussi à une pratique épouvantable alors que des enfants noirs étaient arrachés de leur école pour être transférés vers des institutions pour enfants dits « inférieurs ». Des circonstances qu’il ne faut pas oublier et surtout ne jamais reproduire.

▶ Disponible sur Amazon Prime

WandaVision

Photo courtoisie, Disney

L’univers Marvel est infini. Et lucratif. Ils ont les moyens de nous surprendre. Les amateurs connaissent déjà le couple formé de Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen) et Vision (Paul Bettany) des superhéros qui aspirent à une vie de famille normale en banlieue. Cette série commence après les événements du film Avengers : Endgame. Rappelons que Wanda est sans doute la plus puissante des Avengers. Mais la vie lisse et rangée est de courte durée. L’originalité de cette série réside dans son traitement tantôt à la fine pointe des technologies, tantôt flirtant avec les sitcoms classiques.

▶ Disponible sur Disney+

The White Lotus

Photo courtoisie, HBO

Le White Lotus est un tout-inclus à Hawaï pour gens riches. C’est aussi le titre d’une satire sociale grinçante sur fond d’Agatha Christie qui planche sur l’écart entre les travailleurs de l’hôtel et ses occupants bien nantis, insouciants, capricieux et égocentriques. Bref, du bon monde qu’on découvre une semaine avant la découverte d’un corps. C’est une série atypique bien écrite qui bénéficie d’une excellente distribution (dont Jennifer Coolidge et Connie Britton).

▶ Disponible sur Crave