/news/politics
Navigation

Parti vert du Canada: la cheffe Annamie Paul soulagée d’éviter un vote de confiance

La cheffe du Parti vert, Annamie Paul
Photo courtoisie, Parti vert La cheffe du Parti vert, Annamie Paul

Coup d'oeil sur cet article

La cheffe des verts du Canada, Annamie Paul, est apparue soulagée lundi après que son parti eut annoncé qu’il suspendait la tenue d’un vote de confiance contre elle.

 • À lire aussi: Sondage d’Angus Reid: les libéraux et les conservateurs au coude à coude

• À lire aussi: Un écolo rejeté par le Parti vert pour ses convictions souverainistes

«C’est une très bonne nouvelle. Je crois qu’une très grande partie consiste à assurer que les membres et les bénévoles méritent la clarté et il est important pour nous d’aller de l’avant», a déclaré Annamie Paul lors d’un point de presse tenu en après-midi à Toronto-Centre, circonscription où elle s’est portée candidate pour les prochaines élections fédérales.

«Ce moment a été l’un des plus douloureux de ma vie, pour moi et pour ma famille. C’est extrêmement difficile de voir son intégrité et son engagement remis en question», a-t-elle poursuivi, précisant qu’elle avait hésité à démissionner au cours des derniers jours.

Plus tôt en matinée, le Parti vert du Canada avait confirmé que le vote de confiance à l’encontre de sa cheffe a été suspendu, tout comme les motions de censure à son égard.

«Le processus de révision de l’adhésion d’Annamie Paul au Parti vert a été suspendu», a indiqué le parti dans un bref communiqué publié sur son site web.

«Les motions de censure en cours déposées contre la chef du Parti vert du Canada, Annamie Paul, ne seront plus examinées pendant le mandat du Conseil fédéral actuel», a-t-il été précisé dans une autre déclaration du parti.

Aucune nouvelle mention de censure contre la cheffe du parti ne devrait être présentée devant le Conseil fédéral «avant la prochaine assemblée générale du Parti vert».

Cette décision survient quelques semaines avant la tenue de l’assemblée générale du parti le 21 août prochain et l’élection de son Conseil fédéral.

Le processus du vote de confiance avait été déclenché lorsque la cheffe n’avait pas condamné ouvertement les commentaires d’un ancien conseiller envers d’autres membres du parti.

Les querelles internes qui secouent le parti ont d’ailleurs mené au départ de la députée de Fredericton, Jenica Atwin, qui s’est jointe aux libéraux en juin. Celle-ci était devenue, lors des dernières élections, la première députée du parti – qui ne comptent plus que deux députés – à être élue hors de la Colombie-Britannique.

Rappelons que Mme Paul avait été élue à la tête du Parti vert en octobre dernier et avait alors pris la succession d’Elizabeth May.