/weekend
Navigation

Une berceuse de 100 kilomètres le long du Saint-Maurice

0717 EVASION ROUTE 155
Photo courtoisie La route 155 longe quasi de tout son long la rivière Saint-Maurice, entre Grandes-Piles et La Tuque.

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement aux billes de bois qui ont flotté avec fracas sur sa rivière adjacente pendant près de 150 ans, la route 155 nous berce doucement durant une centaine de kilomètres le long du Saint-Maurice, entre Grandes-Piles et La Tuque.

Avec une telle introduction, le premier arrêt tout désigné se veut le Village du bûcheron, à Grandes-Piles. Les guides racontent l’histoire forestière de la Mauricie à travers refrains et légendes. Une vingtaine de bâtiments sont à visiter avant de finir sa tournée à La Cookerie pour déguster un repas traditionnel.

Il est possible de déguster un repas traditionnel de bûcherons au restaurant La Cookerie.
Photo courtoisie
Il est possible de déguster un repas traditionnel de bûcherons au restaurant La Cookerie.

À la sortie du village de Grandes-Piles, au kilomètre 14, la halte routière de la Pointe-à-la-Mine se veut la place tout indiquée pour se délier les muscles et casser la croûte. Que ce soit sur une table à pique-nique ou sur une couverture déposée au sol, vos victuailles seront agrémentées par une vue sur la rivière qui leur donnera une nouvelle saveur !

La halte routière de la Pointe-à-la-Mine se veut l’endroit tout indiqué pour pique-niquer, avec des vues spectaculaires sur la rivière Saint-Maurice.
Photo courtoisie
La halte routière de la Pointe-à-la-Mine se veut l’endroit tout indiqué pour pique-niquer, avec des vues spectaculaires sur la rivière Saint-Maurice.

Par la suite, outre la présence de quelques tronçons avec des arbres, ce sera quasi un rendez-vous intime entre le Saint-Maurice et vous.

Tour à La Tuque

De par son nom, la ville de La Tuque est destinée à piquer la curiosité. De belles activités y sont proposées qui méritent ainsi un long arrêt, bien plus que simplement pour mettre de l’essence ou acheter un sac de croustilles.

Le parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais surprend avec ses attraits, idéaux pour les familles. D’abord, sa tour en bois de 21 mètres impressionne par sa hauteur. À son sommet, le coup d’œil sur les forêts et les cours d’eau environnants est fort intéressant.

Une tour en bois de 21 mètres est érigée dans le parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais, à La Tuque.
Photo courtoisie
Une tour en bois de 21 mètres est érigée dans le parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais, à La Tuque.

Une demi-douzaine de courts sentiers avec panneaux d’interprétation et jeu-questionnaire sillonnent le parc. Le grand escalier permet de se rendre au pied de la chute de 35 mètres pour l’observer dans toute sa splendeur, surtout au printemps.

Le coup d’œil du haut de la tour d’observation du parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais est fort intéressant.
Photo courtoisie
Le coup d’œil du haut de la tour d’observation du parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais est fort intéressant.

Outre la randonnée, vous trouverez sur place un centre d’interprétation de la nature avec plusieurs animaux empaillés, un autre portant sur la traite des fourrures, ainsi que le centre Félix-Leclerc qui relate la carrière de ce grand artiste originaire de la région.

Tourisme autochtone

À la tombée du jour, le Centre Sakihikan présente un spectacle multimédia son et lumière projeté sur un écran d’eau.
Photo courtoisie
À la tombée du jour, le Centre Sakihikan présente un spectacle multimédia son et lumière projeté sur un écran d’eau.

Vous pouvez goûter à la culture autochtone à même La Tuque. Le Centre Sakihikan offre entre autres une boutique d’art authentique. À la tombée du jour, assistez au spectacle multimédia son et lumière projeté sur un écran d’eau et profitez-en pour plonger en plein Pow-Wow de Wemotaci grâce à la réalité virtuelle.

Le Domaine Notcimik propose une expérience autochtone unique, notamment avec la possibilité de passer une nuit dans un tipi.
Photo courtoisie
Le Domaine Notcimik propose une expérience autochtone unique, notamment avec la possibilité de passer une nuit dans un tipi.

À La Bostonnais, le Domaine Notcimik propose une expérience unique avec un dîner d’échanges multiculturels et une cérémonie de plantation d’arbres (Kitikan). Après une journée bien remplie d’activités typiques, passez une soirée inoubliable autour du feu au son du tambour avec des contes et des chants qui vous apaiseront jusqu’à la nuit dans un tipi.

Enfin, le Village Innusit, un campement traditionnel situé le long de la rivière Batiscan au cœur de la forêt mauricienne à une dizaine de kilomètres de Lac-Édouard, n’est accessible que par bateau, ce qui vous permet de vivre à fond une page d’histoire à la découverte du partage culturel entre l’amérindien et le trappeur.

À la fin de votre route ou de votre séjour, vous pourrez dire sans l’ombre d’un doute : Ta Mirocin, soit « c’est beau » en langue atikamekw.

Repères   

Route 155 (Mauricie)  

La route 155 est synonyme de plaisir, surtout pour les yeux.
Photo courtoisie
La route 155 est synonyme de plaisir, surtout pour les yeux.

Distance : La route 155 longe pendant une centaine de kilomètres la rivière Saint-Maurice entre Grandes-Piles et La Tuque.

Accès : Grandes-Piles se situe quasi à distance égale de Montréal (185 km) et de Québec (145 km).

Conseils : Les services (nourriture, essence) sont très peu nombreux entre Grandes-Piles et La Tuque. Prévoyez en conséquence !

Bon à savoir : L’entrée au parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais est gratuite, et les chiens sont acceptés en laisse.

Références   

Tourisme Mauricie : www.tourismemauricie.com

Grandes-Piles : www.grandespiles.com

Village du bûcheron : https://villagedubucheron.com

Tourisme Haute-Mauricie (La Tuque et ses régions) : www.tourismehautemauricie.com

Centre Sakihikan : https://sakihikan.com

Domaine Notcimik : www.domainenotcimik.com

La Seigneurie du Triton/Village Innusit : www.seigneuriedutriton.com/tipis