/news/transports
Navigation

Est du Québec: des vacanciers et de la congestion

Coup d'oeil sur cet article

Les touristes sont très nombreux à converger vers l’est du Québec depuis le début des vacances de la construction et la congestion routière risque de faire partie du périple de bien des vacanciers cette année.

• À lire aussi: Tout pour éviter d’autres débordements cet été

• À lire aussi: Un début de vacances meurtrier sur les routes

• À lire aussi: Site malmené par les touristes: les campeurs interdits cette année sur une plage du Bas-Saint-Laurent

«On se suivait derrière à derrière, ça été long», «On pensait qu’un lundi, ce serait moins pire, mais non: ça semble être reparti pour la journée», ont indiqué des touristes à TVA Nouvelles, lundi.

Depuis le début des vacances de la construction, vendredi dernier, de la congestion a été observée à différents endroits sur la route 132, dans le Bas-Saint-Laurent, notamment à la hauteur de Notre-Dame-des-Neiges, à l’entrée de Trois-Pistoles, mais aussi à Sainte-Flavie.

«De la congestion comme ça, c’est du jamais-vu», a lancé Odette Duguay, propriétaire du P’tit Bistro de Sainte-Flavie.

Les touristes sont non seulement nombreux à se diriger vers la Gaspésie et à circuler sur la route 132, mais, avec la fermeture d’un tronçon de l’autoroute 20 à la hauteur de la municipalité de Sainte-Luce, l’affluence est plus importante que jamais.

«Il y a eu des files d’attente incroyables jusqu’à Sainte-Luce, alors ce n’est pas toujours agréable. Il y a des touristes mêlés à travers ça, des motorisés, des véhicules récréatifs, des camions, toute la circulation de l’autoroute 20 qui a congestionné notre village au complet», a expliqué Odette Duguay.

Les commerçants comme le maire demeurent heureux de voir autant de touristes découvrir leur municipalité, mais ne cachent pas que cette affluence engendre également certains inconvénients.

«Ça amène des contraintes quand tu as trois quarts d’heure, une heure, à attendre pour parcourir quelques centaines de mètres, c’est sûr que ça peut engendrer du mécontentement. Toutefois, les gens sont quand même compréhensifs, il y a beaucoup de commerçants qui vivent de cette période de l’année. On espère que la réalité va changer avec la réouverture de l’autoroute 20, qui nous est annoncée dans quelques jours», a mentionné le maire de Sainte-Flavie, Jean-François Fortin.

L’autoroute 20 en direction est devrait rouvrir mercredi si les travaux se déroulent comme prévu.

La 132, mais aussi la 138

La situation est aussi difficile sur la Côte-Nord, notamment à la traverse entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

Des automobilistes ont dû attendre plus de deux heures pour prendre le traversier dimanche, et le temps d’attente était encore élevé lundi.

La Coalition Union 138, en faveur d’un pont sur le Saguenay, a d’ailleurs dénoncé le fait que les résidents comme les touristes doivent attendre aussi longtemps pour accéder à ce territoire.

«On est la seule région du Québec qui doit attendre deux heures pour accéder à notre région», a lancé Guillaume Tremblay, de la coalition. «Le président-directeur général de la [Société des traversiers du Québec] demandait à la population, la semaine dernière, d’éviter la traverse lors des périodes de fort achalandage: c’est comme si la PDG d’Hydro-Québec disait à la population, par temps froid: “Chauffez au bois ou au gaz.” Même le PDG fait le constat que ce service-là est rendu inefficace.»