/news/provincial
Navigation

Un candidat à la mairie veut que Neuville reste le «village gaulois» de la région de Québec

Aubert Tremblay
Photo Stevens LeBlanc Aubert Tremblay

Coup d'oeil sur cet article

Un journaliste à la retraite de Radio-Canada tentera en novembre de se faire élire au poste de maire, à Neuville, disant entre autres vouloir éviter que la ville située à l’ouest de Québec devienne « une banlieue comme les autres ».

Aubert Tremblay, qui habite Neuville depuis 11 ans, estime que la localité de 4500 habitants, dans la région de Portneuf, fait face à des questions importantes, alors que la tendance à l’étalement urbain s’accentue.

« On veut poser la question aux gens : qu’est-ce que vous voulez pour l’avenir de Neuville ? Est-ce que vous voulez que l’on devienne une banlieue de Québec, ou qu’on reste le village gaulois qui tient tête un peu à la pression de la ville ? », a exposé M. Tremblay lors d’une conférence de presse, mercredi.

L’ancien collaborateur de l’émission La semaine verte a expliqué vouloir lancer un « grand chantier » sur cet enjeu pour connaître la volonté des citoyens, sans cacher son attachement pour le caractère villageois et agricole de l’endroit.

Nouvelle option

C’est la première fois depuis 12 ans qu’un nouveau nom apparaîtra sur les bulletins de vote pour la fonction de maire à Neuville. 

Le maire sortant, Bernard Gaudreau, a été élu sans opposition lors des trois dernières élections. Il n’a pas annoncé encore s’il allait briguer un nouveau mandat.