/news/coronavirus
Navigation

L'Argentine se plaint de retards de livraisons du Spoutnik V

L'Argentine se plaint de retards de livraisons du Spoutnik V
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L'Argentine s'est plainte auprès de la Russie de retards dans la livraison de doses du vaccin antiCOVID Spoutnik V, brandissant la menace d'une rupture du contrat, a annoncé jeudi le gouvernement argentin.

• À lire aussi: Passeport sanitaire obligatoire en Italie à partir du 6 août

• À lire aussi: Les cas de COVID explosent en France, l'hôpital craint l'onde de choc

• À lire aussi: Origines de la COVID-19: la Chine dénonce « l’arrogance » de l’OMS, Washington proteste

La lettre, datée du 7 juillet, a été adressée au fonds souverain russe (RDIF) responsable de la promotion du vaccin, a déclaré à la presse la conseillère présidentielle Cecilia Nicolini.

En décembre, l'Argentine était devenue le premier pays d'Amérique latine à approuver le vaccin de Spoutnik et un des premiers dans le monde.

La lettre souligne que l'Argentine a un besoin «urgent» de deuxièmes doses. «À ce stade, l'ensemble du contrat risque d'être dénoncé publiquement».

«Nous comprenons les pénuries et les difficultés de production d'il y a quelques mois», poursuit la lettre.

«Mais aujourd'hui, sept mois plus tard, nous sommes toujours très en retard, alors que nous commençons à recevoir régulièrement des doses d'autres fournisseurs, avec des délais qui sont respectés», est-il écrit.

L'Argentine se plaint de retards de livraisons du Spoutnik V
AFP

L'Argentine, qui compte 45 millions d'habitants, a passé commande pour 30 millions de doses de Spoutnik V. Elle en a reçu pour l'heure 11,86 millions, selon Mme Nicolini.

La vaccination avec Spoutnik V, mis au point par le laboratoire Gamaleïa, requiert l'administration de deux doses, différentes l'une de l'autre.

Jusqu'à présent, 9,37 millions de la première composante ont été livrés, mais seulement 2,49 millions de la seconde.

Au début de la campagne, l'Argentine a d'abord cherché à administrer une première dose au plus grand nombre de personnes, suivie trois mois plus tard de la seconde.

Mais la plupart des personnes ayant reçu une première injection attendent toujours la seconde plus de trois mois après.

Ces dernières semaines, le gouvernement a accéléré la campagne de vaccination, craignant notamment les conséquences de l'entrée du variant Delta.

L'Argentine utilise également les vaccins AstraZeneca (anglo-suédois) et Sinopharm (chinois). Elle a récemment reçu un don de vaccins Moderna des États-Unis.

Un peu plus de 17 millions d'Argentins ont reçu une première injection de vaccin et moins de six millions sont totalement immunisés.

Le pays a enregistré quelque 4,79 millions de cas de coronavirus et près de 103 000 décès.

Selon le RDIF, le Spoutnik V a été approuvé dans 68 pays.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres