/world/pacificasia
Navigation

Le Tadjikistan inspecte son armée face à l'avancée talibane

Le Tadjikistan inspecte son armée face à l'avancée talibane
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Douchanbe | Le Tadjikistan a mobilisé jeudi l'intégralité de son armée pour un exercice-surprise de préparation au combat, une première dans ce pays d'Asie centrale causée par la dégradation de la situation en Afghanistan voisin. 

Le personnel de l'armée, des forces de sécurité ainsi que les militaires de réserve - soit 230 000 soldats au total - a été mis en état d'alerte à 4 h heure locale (23 h GMT) dans tout le pays pour cet exercice baptisé Marz-2021.

À l'heure dite, tous les soldats «se sont rassemblés dans une zone désigné où ils ont vérifié leur aptitude au combat», selon les médias tadjikes.

L'exercice, supervisé par le président tadjik Emomali Rakhmon, a été diffusé en direct sur toutes les chaînes de télévision et de radio d'État de ce pays autoritaire.

«La situation en Afghanistan, notamment dans les régions du nord qui bordent notre pays, reste extrêmement incertaine, elle se complique de jour en jour et même d'heure en heure», a déclaré M. Rakhmon dans un discours, après une parade militaire qui a conclu l'exercice.

«Une situation aussi compliquée est une première en 43 ans de confrontation continue en Afghanistan», a-t-il ajouté, blâmant «l'ingérence extérieure (...) qui se poursuit depuis 40 ans» et assurant que le conflit ne peut être résolu «que par des moyens pacifiques».

Selon l'agence de presse publique Khovar, 20 000 militaires supplémentaires ont par ailleurs été déployés à la frontière avec l'Afghanistan.

Le Tadjikistan, pays pauvre et montagneux, partage environ 1200 km de frontière avec l'Afghanistan, où les talibans ont lancé début mai une vaste offensive, à la faveur des opérations de retrait définitif du pays des forces internationales, prévu pour s'achever fin août.

Ils se sont emparés de vastes pans de territoires ruraux, ne rencontrant qu'une faible résistance des forces afghanes, désormais privées du crucial soutien aérien américain.

Plus d'un millier de soldats afghans, mais aussi des centaines de civils, ont trouvé refuge au Tadjikistan depuis le début du mois pour fuir l'avancée des talibans.

La Russie, qui a une base militaire au Tadjikistan, participera début août à des exercices militaires conjoints avec le pays et l'Ouzbékistan à la frontière avec l'Afghanistan.