/news/health
Navigation

Les vétérinaires de la Mauricie très occupés

Coup d'oeil sur cet article

Il n’est pas évident obtenir un rendez-vous chez le vétérinaire en Mauricie. Si vous avez un animal de compagnie, vous l'avez peut-être constaté. Dans certains cas, on parle de plusieurs semaines d'attente pour avoir une place. 

Monique De Blois, qui habite Yamachiche, a dû se rendre à Blainville pour soigner son chien mal-en-point.

Elle a pourtant fait plusieurs appels pour obtenir une consultation d'urgence, mais impossible d'avoir un rendez-vous dans les cliniques vétérinaires de la région.

«J’ai été complètement étonnée et attristée par ce comportement-là. Généralement un vétérinaire, c’est pour sauver une vie», a-t-elle indiqué.

Le rendez-vous le plus rapide qu'elle obtient est le 20 août. L'état de sa chienne ne s'améliore pas. Elle vomit et a des saignements.

La cause de ce manque de places dans les cliniques vétérinaires serait reliée au nombre d'adoptions survenu en pleine pandémie. Ce nombre élevé de nouveaux propriétaires a donc saturé le marché.

Des cliniques vétérinaires doivent mettre les nouveaux clients sur une liste d'attente.

«Au total, quatre heures de démarches, des heures de route pour arriver à Blainville. Et là, ils s'en sont occupés sans problème» a-t-elle ajouté.

Pour obtenir une consultation ou un rendez-vous pour un vaccin, les propriétaires d'animaux doivent être patients. Cela peut prendre plusieurs semaines, voire même des mois pour avoir une place.

La SPA Mauricie reçoit aussi des appels pour des consultations externes. Mais, l'organisme n'offre pas ce type de service. Avec le retour au travail en présentiel, la SPA Mauricie invite les propriétaires qui ont adopté un animal au cours de la dernière année à commencer à le préparer à votre absence.

«On pense à commencer à le laisser seul graduellement, un petit 30 minutes, une heure. Et tranquillement augmenter cette période-là. Et pourquoi ne pas profiter de l’été et des vacances pour commencer à établir une nouvelle routine pour son animal »,a souligné Sarah-Lise Hamel, directrice générale adjointe à la SPA Mauricie.