/sports/hockey/canadiens
Navigation

Shea Weber: un corps meurtri

Coup d'oeil sur cet article

Marc Bergevin en a fait mention au cours de son point de presse : Shea Weber a du millage et il a poussé son corps à la limite. Ayant un seuil de tolérance à la douleur beaucoup plus élevé que la moyenne, le capitaine du Canadien a souvent joué en dépit de blessures. Probablement encore plus souvent qu’on ne le pense. Au cours de sa carrière dans la LNH, il a raté 152 matchs en raison de blessures. On peut se demander combien il en a joué tout en étant incommodé par un malaise.  

  • 16 saisons dans la LNH (11 à Nashville, 5 à Montréal)    
  • 1038 matchs de saison régulière    
  • 152 matchs ratés en raison de blessures      

UNE PREMIÈRE BLESSURE AU GENOU

À sa dernière campagne dans les rangs juniors, Weber se blesse au genou gauche en entrant en collision avec Cam Cunning, des Giants de Vancouver. Il rate les 17 derniers matchs de la saison régulière et les six rencontres de la série de premier tour des Rockets de Kelowna.

UNE ROTULE DE TRAVERS

Dès le premier match de la saison 2007-2008, le jeune Weber, âgé de 22 ans, se disloque une rotule lorsque la lame de son patin demeure prise dans la glace pendant qu’il chute. Son absence de six semaines lui fera manquer 17 matchs. Quelques semaines plus tard, il ratera 11 autres rencontres en raison d’une blessure à une jambe. 

ENCORE UNE FOIS

Avril 2015 : Weber se blesse lors d’une mise en échec banale pendant le deuxième match de la série de premier tour contre les Blackhawks. Alors capitaine des Predators, il subit une opération en raison d’une dislocation de la rotule du genou droit. Sa réadaptation de six à huit semaines ne l’empêchera pas de revenir au jeu à temps pour le début de la saison suivante. 

UN TIR QUI FAIT MAL

Le 5 octobre 2017, lors du premier match de la saison, Weber se blesse en bloquant un tir, ce qui le forcera à jouer les deux premiers mois et demi de la campagne avec le pied gauche mal en point. Il dispute son dernier match de la saison le 16 décembre. Le 22 février, on annonce que sa saison est officiellement terminée. En mars, il se rend à Green Bay pour subir une opération visant à réparer une blessure aux tendons de son pied gauche.

TANT QU’À Y ÊTRE

Le Canadien profite de la convalescence de Weber pour l’inciter à procéder à l’opération de son genou droit, le 19 juin. En examinant ce qu’on croyait être des fragments d’os ou une déchirure partielle du ménisque, on découvre que le ménisque interne est détaché à l’extrémité et que, par conséquent, une opération un peu plus complexe est nécessaire. Weber passe sous le bistouri à Vail, au Colorado. Il rate les 24 premiers matchs de la saison 2018-2019. 

DES RUMEURS DE RETRAITE

Le 4 février 2020, le défenseur subit une entorse à la cheville gauche pendant un match au New Jersey. Quelques jours plus tard, une fois la cheville désenflée, le Canadien annonce que son capitaine devra s’absenter de six à huit semaines. Entre-temps, des rumeurs avaient commencé à circuler sur le fait que sa carrière serait possiblement compromise. Weber ne s’absente finalement que pendant six matchs. 

TRAHI PAR UNE PHOTO

Le 30 avril 2021, le Canadien annonce que Shea Weber ratera la visite des Jets en raison d’une blessure au haut du corps. Peu de détails fuient sur la nature de la blessure. De la façon dont il tient son bâton pendant les entraînements, on se doute que c’est à une main. Une photo publiée par mégarde par le compte Twitter du Canadien, lors de la vaccination des joueurs de l’équipe, révèle que le vétéran est blessé au pouce gauche. Il rate les huit derniers matchs de la saison, mais participe à tous ceux des séries, aidé par une attelle.