/news/coronavirus
Navigation

La fin du masque obligatoire et des vérifications aux frontières au Nouveau-Brunswick

La fin du masque obligatoire et des vérifications aux frontières au Nouveau-Brunswick
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Parce que la vaccination va bon train au sein de sa population, le Nouveau-Brunswick a décidé d’éliminer toutes les restrictions, incluant l’obligation du port du masque et les vérifications faites aux frontières, à compter du 30 juillet, à minuit.

• À lire aussi: Le Québec compte 101 nouveaux cas et un décès supplémentaire

• À lire aussi: Dubé insiste auprès des 18-29 ans en brandissant la menace du passeport vaccinal

Le premier ministre Blaine Higgs a confirmé vendredi que l’arrêté obligatoire de la province n’a pas été renouvelé, alors que la province a ajouté trois cas à son bilan, qui fait désormais état de 2350 infections et de 46 pertes de vie depuis le début de la pandémie.

Parmi les changements notables que le passage en phase verte va entraîner, soulignons d’abord que les Néo-Brunswickois n’auront plus à porter de masque en public, ce qui constitue un réel signal de retour à la normale, malgré la présence de variants au Canada, lesquels font craindre, pour cet automne, une quatrième vague touchant surtout les personnes non vaccinées.

La province lève aussi toutes les restrictions obligatoires de voyage et de santé publique qui avaient été mises en place et, surtout, elle met fin aux vérifications effectuées à ses frontières. Cela fait en sorte que les voyageurs venant de partout au Canada, dont ceux du Québec, n’auront plus à enregistrer leur voyage avant leur arrivée au Nouveau-Brunswick.

Il n’y aura plus de restrictions concernant les rassemblements ni de limites d’occupation dans les établissements, incluant les théâtres, les restaurants et les magasins.

Quelque 62,7% des Néo-Brunswickois âgés de 12 ans et plus sont pleinement vaccinés contre la COVID-19 et 81,2% ont obtenu une seule des doses.

«Nous avons dépassé notre objectif voulant que 75% de la population admissible soit vaccinée avec une première dose, et nous atteignons maintenant 81%», a noté M. Higgs dans un communiqué.

«D’ici la fin de la semaine prochaine, le pourcentage de Néo-Brunswickois admissibles vaccinés avec une deuxième dose sera assez élevé pour contrebalancer plusieurs des risques associés au fait de vivre avec la COVID-19. Avec l’expérience acquise au cours des 17 derniers mois, le nombre de cas qui reste faible et les taux de vaccination qui augmentent, nous croyons être en mesure de franchir cette prochaine étape en toute sécurité et d’apprendre à vivre avec la COVID-19 sans l’arrêté obligatoire.»

Quant aux restrictions fédérales aux frontières, celles-ci demeurent en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

«Nous allons vivre avec la COVID-19, alors j’encourage les gens du Nouveau-Brunswick à continuer d’adopter des mesures de protection de la santé comme se laver les mains, tousser dans son coude, rester à la maison lorsqu’on est malade et porter un masque si on le souhaite», a dit de son côté la médecin-hygiéniste en chef Jennifer Russell.

À VOIR AUSSI 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres