/weekend
Navigation

Prendre le temps de vivre

Mon école du bonheur
Photo courtoisie Mon école du bonheur
Fabrice Midal
Prisma Éditions / Geo
192 pages

Coup d'oeil sur cet article

Pour plusieurs d’entre vous, c’est le temps des vacances, le temps de relâcher la pression après une année difficile, où les contraintes étaient omniprésentes. Pourquoi ne pas profiter de ce répit pour regarder la vie différemment, d’une manière plus philosophique, afin de vivre les épreuves avec plus de sérénité et de s’approprier quelques moments de bonheur qui ont tendance à nous filer, trop souvent, entre les doigts ?

Profiter de chaque instant, c’est ce que Fabrice Midal, cet auteur qui s’est fait connaître avec son best-seller Foutez-vous la paix, propose dans son livre, Mon école du bonheur. Avec de superbes photographies de GEO, Fabrice Midal nous fait voyager d’un spectre à l’autre de la vie, en posant un regard d’une grande sagesse et d’une sérénité sans fin, qui donne envie de tout reprendre à zéro, de tout voir différemment, de perdre ses anciens repères et de se fondre dans l’univers des étoiles, des montagnes ou de l’océan. Si ce livre nous fait réfléchir, nous poussant à revoir nos points de vue ou nos attentes, les vacances seraient sans doute le meilleur moment d’entrevoir la vie d’une autre perspective. Le moment propice permettant de faire le point, de prendre du recul et de revoir nos façons de faire, mieux outillés pour poursuivre son chemin de vie. 

L’auteur, qui intègre la méditation au quotidien, a une manière bien particulière de la pratiquer en simplifiant le tout, afin qu’elle soit souple, maniable et permissive. Il nous encourage à regarder autour de nous, en prenant le temps d’observer, de contempler et de porter un regard bienveillant, en nous donnant rendez-vous avec soi.

Vous souffrez ? Vous avez mal ? Vous êtes triste, en colère ? Suffisamment pour ne plus voir le beau côté de la vie ? C’est dans ces instants qu’il faut s’arrêter pour chercher quelque chose qui va bien, puisqu’il y a forcément quelque chose de beau autour de vous. Midal fait remarquer que vous n’êtes pas seul à souffrir, il y a chez chacun un drame qui sévit, inutile de le nier ou de lutter contre ses émotions. Elles sont là, et on leur fout la paix. Parallèlement, on peut simplement, ne serait-ce que pour un instant, détourner le regard de ce qui ne va pas pour admirer un ciel étoilé et se projeter au milieu de celui-ci. Que voit-on si on s’abandonne au point de se laisser transporter au cœur des étoiles ? Peut-être que l’on pourrait ainsi laisser un rêve prendre place, permettre à une idée de briller ou encore faire jaillir une petite étincelle au milieu d’un cœur brisé.

Trouver sa place

L’univers est vaste, les opportunités également. Apparemment, le manque de reconnaissance est la principale cause du burn-out, bien davantage que l’excès de travail. Ainsi, il est primordial de trouver sa place, de se donner le droit d’être au bon endroit, de trouver sa mission, quitte à s’asseoir­­­ au sommet d’une montagne et à regarder autour de soi afin de reconnaître qu’il y a une place qui nous revient, avant de franchir l’horizon lointain.

Parmi la centaine de thèmes abordés dans cet ouvrage, on trouve l’idée de faire ressortir ses forces, faire preuve de courage en faisant face à ses peurs, poursuivre sa route malgré les barrages, se ressourcer pour contrer la fatigue, vibrer au rythme des couleurs, accepter les hauts et les bas de la vie, comme un défi, pour ensuite le transformer en opportunité.

Bref, un livre des plus inspirants. 

Se faire confiance 

<b><i>À l’écoute de ma voix</i></b><br/>
Ethan Kross<br/>
Les Éditions Kero<br/>
240 pages
Photo courtoisie
À l’écoute de ma voix
Ethan Kross
Les Éditions Kero
240 pages

Peut-être vous est-il déjà arrivé de prendre une mauvaise décision en vous disant que vous saviez d’emblée qu’il fallait éviter de faire cela, tel un mauvais présage. Pourtant, vous n’avez pas suivi votre première intuition, laissant plutôt le rationnel prendre le dessus. L’auteur, Ethan Kross, psychologue émérite américain, à la tête d’un laboratoire de recherche sur la science de l’introspection, suggère d’utiliser sa voix intérieure comme un allié pour mieux avancer dans la vie. Parmi le flot de pensées qui défile en soi, l’auteur fait des comparaisons et montre qu’il est possible de faire preuve de discernement. Parmi ses conseils figure l’idée de développer ses émotions en faisant preuve d’émerveillement, s’exposer davantage aux espaces verts et prendre l’habitude d’écrire ses émotions les plus profondes, permettant ainsi de prendre un certain recul. 

Le coup de cœur du mois 

FAIRE PREUVE DE RÉSILIENCE 

<b><i>Oui à la vie</i></b><br/>
Découvrir un sens à l’existence malgré les souffrances<br/>
Viktor E. Frankl<br/>
Les Éditions de l’Homme<br/>
128 pages
Photo courtoisie
Oui à la vie
Découvrir un sens à l’existence malgré les souffrances
Viktor E. Frankl
Les Éditions de l’Homme
128 pages

L’auteur Viktor E. Frankl qui a fait paraître une trentaine de livres, dont le best-seller Découvrir un sens à sa vie, vendu à plus de 16 millions d’exemplaires à travers le monde, est l’exemple parfait en matière de résilience.

Si vous trouvez votre vie imparfaite, éprouvante et difficile au point d’avoir du mal à lui donner un sens véritable, ce livre vous fera voir les choses autrement. L’auteur, qui était psychiatre, a survécu au camp nazi d’Auschwitz, durant la Seconde Guerre mondiale, mais il a perdu ses parents ainsi que sa femme durant ce cauchemar. Malgré toutes les atrocités dont il a été témoin, il affirme que la vie mérite d’être vécue et que le suicide n’est pas une solution. Après sa libération, le psychiatre a travaillé pendant des années en tant que professeur à l’Université de Vienne avant de décéder à l’âge de 92 ans. Il a passé des années à tenter de comprendre plusieurs grandes questions existentielles, certaines absurdités, ainsi que de donner un sens à l’existence. Néanmoins, il est convaincu que chaque drame est une occasion d’avancer en tant qu’être humain. Un livre qui donne, bien évidemment, matière à réflexion.