/sports/jo
Navigation

Plongeon: Riendeau et Zsombor-Murray prennent le cinquième rang à Tokyo

Plongeon: Riendeau et Zsombor-Murray prennent le cinquième rang à Tokyo
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il ne quittera pas les Jeux de Tokyo avec une médaille au cou, le plongeur québécois Vincent Riendeau est très fier de la performance qu’il a livrée pour son dernier tour de piste dans l’univers du sport amateur.

• À lire aussi: Tokyo 2020: moments magiques à la piscine

• À lire aussi: Une première médaille d’or pour le Canada à Tokyo

• À lire aussi: 3 m synchronisé à Tokyo: plongeon argenté

Lundi matin, en compagnie de son partenaire Nathan Zsombor-Murray, il a pris le cinquième rang de l’épreuve du 10 mètres synchronisé. La paire canadienne s’est maintenue dans le coup lors de ses deux premiers plongeons, mais ses troisième et cinquième tentatives ont été moins réussies, si bien qu’elle a glissé derrière les Mexicains. Elle a finalement obtenu 405 points, à 34,92 points du podium.

«Je ressens du soulagement, du plaisir et beaucoup de fierté par rapport à notre performance et à la dernière année que nous avons surmontée ensemble Nathan et moi. Je suis satisfait d’avoir terminé sur une bonne note», a exprimé Riendeau, lorsque rejoint au téléphone au Japon.

«Je sors de ma dernière compétition avec très peu de regrets, beaucoup de fierté, d’humilité et énormément d’appréciation pour la formidable équipe qui travaille avec moi.»

Beaucoup d’adversité

Les derniers moments de Riendeau comme athlète n’auront pas été de tout repos. En plus de la pandémie de COVID-19 qui a retardé sa retraite d’un an, le natif de LaSalle s’est blessé à l’entraînement quelques jours avant le début des olympiades de Tokyo.

«Tous les défis que j’ai surmontés dans la dernière année m’ont rendu plus résilient et je crois l’avoir démontré dans les derniers jours avec l’accident que j’ai subi jeudi dernier. J’ai appris à faire face à des obstacles que je n’aurais pas été en mesure de surmonter par le passé», a analysé l’athlète de 24 ans.

De plus, l’année supplémentaire qu’a dû faire Riendeau lui a permis de mieux faire son deuil de la compétition.

«Je dois dire que la dernière année a été une bonne opportunité de regarder en arrière et de me pencher sur ce que j’ai réalisé dans ma carrière de plongeur, a révélé celui qui a pratiqué son sport pendant 19 ans. Ça m’a permis d’apprécier plusieurs éléments dont je n’étais pas nécessairement conscient auparavant.»

Riendeau était aussi heureux de conclure avec Zsombor-Murray, qui représente le futur de la discipline au Canada.

«Nous avons partagé un moment qui était agréable, a dit le jeune vétéran. Nous étions soulagés et fiers l’un de l’autre. C’est un honneur pour moi d’avoir partagé cette expérience avec Nathan et de l’avoir vu grandir comme athlète et comme homme dans les trois dernières années. J’ai hâte de suivre le reste de sa carrière.»

Profitant d’un plongeon raté des Chinois Cao Yuan et Chen Aisen, les Britanniques Thomas Daley et Matty Lee ont raflé l’or en vertu d’une constance exemplaire qui leur a valu 471,81 points. Les Chinois, en embuscade, ont finalement échoué à reprendre le premier rang, terminant avec un minuscule retard de 1,23 point.

Plongeon: Riendeau et Zsombor-Murray prennent le cinquième rang à Tokyo
AFP

Ce sont les athlètes russes Aleksandr Bondar et Viktor Minibaev qui ont été décorés de bronze avec une récolte de 439,92 points.

À voir aussi