/news/provincial
Navigation

Ville de Québec: un conseiller veut une limite de 40 km/h sur La Morille

L’élu de Québec 21 Patrick Paquet estime que ce boulevard est «dangereux»

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Claude Dussault (à gauche) et Denis Paquet veulent avoir une voie de traverse piétonne sur la rue des Bienfaits.

Coup d'oeil sur cet article

La limite de vitesse sur le boulevard La Morille est trop élevée, estime le conseiller du secteur, Patrick Paquet, qui déplore la décision de la Ville de laisser l’artère à 50 km/h.

• À lire aussi: Un citoyen dénonce un boulevard dangereux pour les piétons

« Il est dangereux, ce boulevard », a exprimé le conseiller de Québec 21. Il réagissait au reportage du Journal, dans lequel un citoyen se plaignait des voies de traverses piétonnières peu visibles et peu respectées sur cette artère. 

M. Paquet, qui s’inquiète lui aussi du marquage qui tarde, a également demandé à la Ville à plusieurs reprises d’abaisser la vitesse à 40 km/h, comme c’est le cas sur la portion sud de la route de l’Église, à Sainte-Foy, par exemple.

La Morille est principalement résidentielle, sauf pour l’école et le centre communautaire, plaide-t-il. 

Le boulevard est à une voie dans chaque direction, mais il est tellement large que les automobilistes l’utilisent comme un boulevard à deux voies.

« Quand il n’y a pas d’auto stationnée en bordure, il se transforme naturellement en quatre voies. Imagine si un enfant traverse au même moment où une voiture en dépasse une autre. À 50 km/h, c’est ben trop vite ! »

Refus de la Ville

Le panneau de la voie de traverse est masqué par un arbre devant l’Espace 400e.
Photo Stevens LeBlanc
Le panneau de la voie de traverse est masqué par un arbre devant l’Espace 400e.

La Ville a refusé la demande du conseiller. Dans sa décision, elle explique que le dégagement visuel très large, la largeur de la chaussée et le rôle de collectrice de la rue jouent en faveur du maintien des 50 km/h, selon une correspondance que Le Journal a consultée. 

La Ville précise cependant que, près de l’école Les Prés-Verts, « la limite de vitesse en zone scolaire sera toutefois abaissée à 30 km/h pendant la période scolaire.

Dans un deuxième temps, toujours dans le cadre de la stratégie routière, le cheminement scolaire de l’école des Prés-Verts sera sécurisé et des mesures autres pourront être prévues. »

Carl Conway estime que sur le boulevard La Morille, les passages pour piétons sont peu visibles.
Photo Stéphanie Martin
Carl Conway estime que sur le boulevard La Morille, les passages pour piétons sont peu visibles.

La Ville explique les retards dans le marquage par une pénurie de peinture.

Le conseiller remarque cependant que le marquage a été fait rapidement dans d’autres secteurs.

Enfants

« Il y a énormément de jeunes qui traversent aux intersections. [...] C’est une rue de transit, oui, mais elle est résidentielle. C’est cet aspect-là qu’il faut regarder. On avait dit que les rues résidentielles de transit seraient à 40 km/h », insiste M. Paquet.

Selon lui, la situation est « incohérente » si la limite de la route de l’Église peut être abaissée à 40 km/h, mais pas celle du boulevard La Morille.

La Ville de Québec est en processus de modifier les limites de vitesse dans ses quartiers résidentiels.

Les artères principales demeureront à 50 km/h, les collectrices passeront à 40 km/h et les rues résidentielles seront apaisées à 30 km/h.

À VOIR AUSSI