/news/provincial
Navigation

Élections municipales: Dominique Vien songe à la mairie de Lévis

Dominique Vien
Photo d'archives Dominique Vien

Coup d'oeil sur cet article

L’ancienne députée et ministre libérale Dominique Vien est en réflexion concernant une éventuelle candidature à la mairie de Lévis.

• À lire aussi: Lévis: un parti veut mettre fin au «one-man-show» du maire Gilles Lehouillier

Le jeune parti Repensons Lévis confirme avoir approché la femme politique bien connue de la région pour qu’elle porte ses couleurs au scrutin municipal de novembre. La cheffe par intérim, Monica Beaudet, parle de discussions «sérieuses» avec celle qui a été députée provinciale de Bellechasse avec les libéraux pendant 14 ans, de 2003 à 2007 et de 2008 à 2018.

Une autre source invite toutefois à ne pas tirer de conclusion prématurée, car Mme Vien aurait également été courtisée par les libéraux et les conservateurs fédéraux, qui aimeraient faire d’elle leur candidate, présumément dans Bellechasse–Les Etchemins–Lévis, dans l’éventualité où une élection générale serait déclenchée au pays.

Dominique Vien est actuellement en vacances et profite de ce temps de repos pour réfléchir à ces différentes propositions, indique-t-on. Le 15 juillet, elle a annoncé son départ de la MRC des Etchemins à la fin de l'été, où elle était directrice générale depuis deux ans. Repensons Lévis espère connaître sa décision d’ici une dizaine de jours.

Longue carrière

Âgée de 54 ans, Mme Vien a occupé plusieurs fonctions durant son parcours à l’Assemblée nationale, dont celles de ministre du Tourisme et de ministre responsable du Travail. Elle n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue acheminée par courriel mercredi soir.

Si elle décide de se lancer dans la course à la mairie, elle pourrait bien changer la dynamique de l’élection, en offrant une alternative au maire sortant, en poste depuis 2013, Gilles Lehouillier, pense le chercheur Philippe Dubois, doctorant en science politique à l’Université Laval.

Par le fait même, elle affronterait un ancien collègue, M. Lehouillier ayant représenté la circonscription provinciale de Lévis de 2008 à 2012 pour le Parti libéral. Gilles Lehouillier, qui jouit toujours d’une importante popularité après deux mandats, est actuellement le seul candidat déclaré à la mairie de Lévis.

«Si c’est confirmé, Mme Vien est une candidature qui peut changer la donne, qui peut attirer beaucoup de gens et qui peut brouiller les cartes pour Gilles Lehouillier», estime M. Dubois. En effet, «elle vient aussi avec une expérience en organisation électorale qui peut manquer au sein d’un nouveau parti», soulève-t-il.

Enthousiasme

Du côté de Repensons Lévis, la possibilité de recruter une candidature avec cette notoriété soulève l’enthousiasme. Le parti, qui a vu le jour il y a un an, est néanmoins en discussion avec deux autres individus intéressés par sa chefferie, à qui le poste pourrait être offert si Mme Vien y renonçait.

Mme Beaudet n’a «aucun doute» que Mme Vien pourrait déloger le maire sortant. «Son expérience est riche, on ne s’en cachera pas, puis c’est vraiment une personne positive et engageante», vante la cheffe par intérim.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.