/opinion/faitesladifference
Navigation

Logan Mailloux et l'effet woke!

Logan Mailloux et l'effet woke!
Capture d'écran, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le repêchage de Logan Mailloux, les chroniqueurs et journalistes se sont enflammés sur son cas et le Canadien de Montréal. À ma surprise, la grande majorité s’est attardée à de sévères critiques sur le jeune homme ainsi que l’organisation du Canadien.

Pourquoi suis-je surpris, vous vous demandez ? Simplement parce qu’aux dernières nouvelles, nous sommes toujours dans un État de droit et qu’une fois la peine/amende purgée, nous avons droit à la réhabilitation.

Jugement

Est-ce que le geste de M. Mailloux doit être condamné ? Tout à fait. L’a-t-il été ? Oui, en Suède, l’endroit où il a commis son crime. Vous êtes en droit de trouver la peine trop clémente, vous êtes en droit de la trouver juste, mais sommes-nous en droit de le traîner dans la boue sur la place publique ? Je ne crois pas. Il a été reconnu coupable et a payé son amende, il s’est excusé et a commencé son cheminement.  

Vous trouvez trop court le temps entre son acte et sa deuxième chance ? Qui êtes-vous pour juger ? Certains individus ne comprendront rien de l’ampleur de leurs gestes commis durant une vie entière, alors que d’autres auront une prise de conscience dans le mois suivant l’événement. 

Généralement, les gens ayant eu la prise de conscience rapidement seront sur l’avant-scène afin de discuter des impacts que peuvent produire nos erreurs et travailleront à la sueur de leur front afin de sensibiliser la population, principalement les générations futures. De plus, ce n’est pas parce qu’une personne comprend et accepte l’État dans lequel nous vivons que nous n’avons pas de compassion pour la victime. 

Sensibiliser et éduquer

Lorsque ce type d’épreuve se présente, nous pouvons décider d’humilier encore et encore le fautif ou nous pouvons saisir cette occasion pour sensibiliser et éduquer les gens. Se rabaisser au niveau du geste commis n’avancera en rien la cause humaine. Sans quoi les prochaines étapes ressembleront étrangement à l’époque des plumes et du goudron. L’humain vaut mieux que ça. 

Pourquoi mon titre mentionne l’effet woke ? Il est possible que je me trompe, mais à voir la quasi-unanimité des commentaires des chroniqueurs et journalistes attaquant M. Mailloux et le Canadien de Montréal, nous semblons voir une meute apeurée devant le risque d’être la prochaine cible de ce mouvement. Il y a si peu de temps, nous entendions qu’il fallait dénoncer aux autorités les agressions et arrêter les dénonciations anonymes en ligne puisque nous sommes dans un État de droit. 

Faire confiance au système

Nous devons faire confiance au système, et ce, même s’il nous paraît injuste par moments. Alors pourquoi soudainement ces défenseurs du système changent leur fusil d’épaule ? Est-ce un changement brusque de leurs valeurs ou simplement la peur d’être le prochain sur leur liste ?

Si vous êtes persuadé que le système dans lequel nous vivons est inadéquat et qu’il devrait être refait de la tête aux pieds, vous êtes dans le droit de fonder un parti et vous présenter aux élections. Dans votre nouveau système, où est tracée la ligne de l’acceptable ? Devons-nous nous autoflageller parce que nous avons pensé à une blague qui pourrait peut-être être perçue comme raciste ou sexiste ? Est-ce que le délai d’acceptabilité d’un retour est créé selon un sondage Survey Monkey ?

Logan Mailloux et l'effet woke!
Photo Courtoisie

– Alexandre Roy, Sherbrooke

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?