/sports/opinion/columnists
Navigation

Une pourvoirie toujours à l’avant-garde

COURTOISIE
L’auberge domine au centre de la pourvoirie du Lac-B
Photo courtoisie L’auberge domine au centre de la pourvoirie du Lac Blanc.

Coup d'oeil sur cet article

LAC BLANC | Située en Mauricie, à Saint-Alexis-des-Monts, la pourvoirie du Lac Blanc s’est taillé une place de choix en offrant une expérience complète pour les amateurs lors d’un séjour. Même si le succès est au rendez-vous, la direction cherche à aller encore plus loin.

Lorsqu’il a démarré son projet, l’homme d’affaires Gaston Pellerin n’avait qu’un seul but, que sa pourvoirie devienne la meilleure et un site de référence dans le domaine. Au fil du temps, il a tout fait, des chalets très confortables et immenses qui ont une vue sur le lac à l’auberge qui trône au centre du territoire. Tout a été pensé.

Pour vous donner une idée de sa détermination à offrir le meilleur, il vient tout juste de réaliser l’asphaltage des 3,5 kilomètres de route qui donnent accès au territoire, un investissement de plusieurs centaines de milliers de dollars. Je fais ce métier depuis plus de quatre décennies et jamais je n’avais vu une telle chose. Lorsque vous circulez sur la route, vous avez l’impression de rouler sur un tapis. Ils ont utilisé une paveuse qui sert normalement sur les autoroutes. Gaston ne voulait pas qu’il y ait de coupures au centre, aucun obstacle qui pouvait déranger le roulement des véhicules. Il a fallu près de trois mois pour réaliser le projet. Voilà un bel exemple du souci de donner le meilleur aux gens qui visitent son territoire.

GEORGES EN RELÈVE

Comme tout le monde, Gaston prend de l’âge. Sans vouloir quitter les lieux, il a décidé de préparer la relève avec ses deux fils Georges et Charles.

Si la cuisine de l’auberge est si renommée, c’est le résultat du travail de son fils Charles. Il a su créer une table qui ferait rougir d’envie bien des restaurants des grandes villes. Il peut maintenant compter sur l’aide du chef Yannick Gagné, qui a quitté Montréal pour se rendre travailler à la pourvoirie. On vient de loin pour déguster les plats de la pourvoirie. Des gens visitent les lieux uniquement pour déguster un repas.

L’autre fils, Georges, va devenir le visage de la pourvoirie, tout en sachant fort bien que Gaston sera toujours présent.

« Je veux continuer dans l’optique de mon père. C’est très important pour moi. Mais aussi, il faut s’adapter à la clientèle qui a changé au fil des années. Nous innovons en mettant en place des prêts-à-camper, qui sont déjà très populaires, sur le site autochtone. On veut aussi bâtir des petits chalets pour deux personnes. Ils seront à l’image de ce que nous avons toujours fait, à savoir très confortables, entièrement équipés, de quoi permettre un séjour hors de l’ordinaire. »

Georges Pellerin, qui deviendra le nouveau visage de la pourvoirie en prenant la relève de son père Gaston à la direction.
Photo Julien Cabana
Georges Pellerin, qui deviendra le nouveau visage de la pourvoirie en prenant la relève de son père Gaston à la direction.

Pour la pêche, Georges a décidé d’innover en créant un petit lac contenant des truites mouchetées trophées.

« J’ai eu la chance d’aller pêcher la truite mouchetée dans le secteur de la Baie-James. J’y ai capturé des truites mouchetées trophées. J’ai eu la piqûre. Je sais que je fais partie d’une classe privilégiée qui a la chance de pouvoir avoir accès à ces territoires uniques. Pour aider les gens à vivre les mêmes émotions que j’ai vécues dans le Nord en capturant de grosses truites, j’ai décidé de créer ce lac où les gens peuvent vraiment capturer de très grosses truites. J’ai voulu amener le Nord aux pêcheurs qui nous visitent. »

Cette nouvelle façon de faire n’altère en rien tout le reste de l’offre de pêche avec des lacs qui regorgent de truites mouchetées de belle taille et le fameux lac avec ses grosses truites arc-en-ciel.

Il convient aussi de mentionner que la panoplie d’activités offertes sur le territoire de cette pourvoirie multifonctionnelle ne serait pas possible sans l’apport des employés.

« Nous avons vraiment la chance d’avoir une équipe hors pair qui prend soin de notre clientèle en tout temps. Ce sont de vrais professionnels qui contribuent largement au succès de la pourvoirie. C’est ce qui nous permet d’offrir une telle gamme d’activités. »

Sur le site de la pourvoirie, on peut retrouver jusqu’à 140 personnes en même temps. L’organisation est tellement rodée au quart de tour que jamais on ne peut se rendre compte qu’autant de gens sont sur place.

ET L’AVENIR

Même si le succès est au rendez-vous, la direction veut innover encore pour toujours être en avant de la parade. L’heure est à d’autres innovations pour satisfaire la clientèle d’aujourd’hui.

« Nous voulons garder notre place dans le monde des aventures en motoneige et quads, c’est certain. D’ailleurs, nous avons formé nos guides cet hiver pour qu’ils soient reconnus avec l’accréditation Aventure Écotourisme, d’expliquer le directeur des ventes et du marketing de la pourvoirie,
Daniel Grenier. Nous pensons beaucoup à offrir le service de bornes électriques pour les voitures, autant pour les gens qui hébergent chez nous que pour les gens qui viennent pour une journée seulement et même un repas. Nous aurons des bornes à charge rapide et d’autres à charge plus lente. Il ne faut pas oublier aussi que les motoneiges et les quads électriques vont devenir de plus en plus présents dans ce marché. C’est une réalité que l’on ne peut plus nier. Il ne se passe pas une semaine sans que j’aie une demande pour les bornes. Nous pensons aussi à augmenter nos équipements au solaire pour les différents bâtiments que nous avons. Nous sommes vraiment dans une démarche de développement durable. Nous voulons obtenir la Certification Clé Verte. »

La pourvoirie du Lac Blanc fait partie sans aucun doute des meilleures destinations en pourvoirie au Québec.


Si vous désirez profiter pleinement de ce territoire unique, vous pouvez joindre le bureau de la pourvoirie au 819 265-4242. Une expérience inoubliable à vivre.