/sports/jo
Navigation

Jeux de Tokyo: doublé pour Kylie Masse

La nageuse canadienne récole sa deuxième médaille d’argent

SWIMMING-OLY-2020-2021-TOKYO-PODIUM
Photo AFP L’Ontarienne Kylie Masse a remporté une médaille d’argent au 200 m dos, vendredi, à Tokyo.

Coup d'oeil sur cet article

Kylie Masse est devenue la première nageuse canadienne à remporter deux médailles individuelles aux Jeux de Tokyo, vendredi, lorsqu’elle a bouclé l’épreuve du 200 m dos en deuxième position. 

• À lire aussi: Summer McIntosh gagne... mais ne se qualifie pas

• À lire aussi: Jeux olympiques de Tokyo : Penny Oleksiak termine 4e à l'épreuve du 100 mètres style libre

• À lire aussi: Katerine Savard quitte Tokyo l’âme en paix

Le Canada peut encore remercier ses dames, qui ont récolté les 12 premières médailles du pays à ces Olympiques. 

Dominante, Masse a pris les devants dès le début et a maintenu son avance jusqu’au passage des 150 m. C’est alors que l’Australienne Kaylee McKeown lui a ravi le titre de championne olympique, comme elle l’avait d’ailleurs fait sur 100 m.

Masse a parcouru les 200 m en 2 min 05,42 s, ce qui s’avère sa marque personnelle et du même coup, un record canadien. 

McKeown l’a devancée avec un chrono de 2 min 04,68 s. Un petit écart de 0,74 s, mais l’Ontarienne de 25 ans n’a pas à rougir. 

C’est une autre Australienne, Emily Seebohm, qui a complété le podium en vertu d’un temps de 2 min 06,17 s.

SWIMMING-OLY-2020-2021-TOKYO-PODIUM
Photo AFP

Masse s’était déjà assurée de rapporter une médaille dans ses valises, elle qui avait bien débuté ses Jeux avec l’argent au 100 m dos. Voilà qu’elle a récidivé.

Athlète comblée

SWIMMING-OLY-2020-2021-TOKYO-PODIUM
Photo AFP

Si le 100 m était sa discipline de prédilection, il était plus difficile de se prononcer sur ses chances dans l’épreuve de vendredi, même si elle figure bien également sur 200 m.

À ce jour, son record personnel était de 2 min 05,94 s, ce qui avait été établi lors des essais pour les Championnats du monde, à Toronto, en 2019. Masse avait terminé troisième aux Mondiaux de 2019.

« Je me sens tellement bien. C’est un honneur de me retrouver sur le podium encore une fois. J’ai tellement progressé sur 200 m dans les dernières années. Je ne pouvais pas demander mieux que de réaliser mon meilleur temps », a-t-elle déclaré à Radio-Canada à sa sortie de piscine.

Sa compatriote Taylor Ruck, de la Colombie-Britannique, participait aussi à la finale et a terminé au sixième rang avec un temps de 2 min 08,24 s.

Solide récolte

SWIMMING-OLY-2020-2021-TOKYO-PODIUM
Photo AFP

L’équipe de natation a certainement fait sa part pour faire rayonner la délégation canadienne à Tokyo avec cinq des 12 médailles du pays. 

En plus des deux breloques d’argent de Masse, Margaret Mac Neil a décroché la première médaille d’or de l’unifolié des Jeux de 2020, tous sports confondus.

Les dames ont aussi monté sur la deuxième marche du podium au relais 4 x 100 m style libre et Penny Oleksiak a quant à elle enlevé le bronze au 200 m style libre. 

Samedi soir, les femmes auront de nouveau l’opportunité de briller lors du relais 4 x 100 m quatre nages. Oleksiak, qui sera du groupe, héritera d’une autre occasion de récolter une septième médaille en carrière, ce qui la propulserait au rang d’athlète la plus décorée de l’histoire des Jeux olympiques au Canada.

Les hommes seront aussi de la finale dans cette même discipline.


ARDU EN TRIATHLON MIXTE

Alexis Lepage, Amélie Kretz, Joanna Brown et Matthew Sharpe n’ont pu faire mieux qu’une 15e position au triathlon mixte, vendredi.

Les Canadiens ont complété le parcours en 1 h 27 min 21 s (4 x 300 m de natation, 6,8 km de cyclisme, 2 km de course à pied).

La Grande-Bretagne a gagné en 1 h 23 min 41 s. Les États-Unis et la France ont respectivement grimpé sur la deuxième et la troisième marche du podium, avec des retards de 14 et 23 secondes.

– Avec l’Agence QMI

À VOIR AUSSI