/sports/hockey/canadiens
Navigation

Gary Bettman surpris par la sélection de Logan Mailloux par le Canadien

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman
Photo AFP Le commissaire de la LNH, Gary Bettman

Coup d'oeil sur cet article

Le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, n’a pas mâché ses mots quand il a été questionné sur le choix du Canadien de Montréal, Logan Mailloux, dans sa sélection de première ronde au dernier repêchage. 

• À lire aussi: Geoff Molson s’excuse pour le choix de Mailloux

• À lire aussi: Affaire Mailloux: Bergevin s’en remet à Molson

• À lire aussi: Lettre de Geoff Molson: «il n’avait tout simplement pas le choix», dit un expert

«J’étais stupéfait. La surprise n’est que le début pour expliquer ma réaction, a dit l’homme de 69 ans, jeudi, alors qu’il était de passage au podcast The Power Play with Steve Kouleas. Je suis le père de deux femmes et le grand-père de quatre fillettes. Ce qu’il a fait est horrible.»

Le 23 juillet, le CH a fait de Mailloux le 31e patineur choisi à l’encan 2021 de la LNH, et ce, malgré la demande du défenseur de ne pas être repêché. L’Ontarien de 18 ans avait pris cette décision après avoir été reconnu coupable d’avoir fait partager une photo explicite d’une partenaire sexuelle sans son consentement, au mois de novembre dernier, en Suède.

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman
Photo courtoisie, Matt Hiscox

«Tout le monde se concentre sur le joueur. Il avait spécifié qu’il ne voulait pas être repêché et le Canadien l’a fait quand même. Il n’y a pas de mécanisme en place pour ne pas être repêché. En aucun cas, il n’appartient à un joueur de décider quand il veut être repêché», a ajouté Bettman.

Mercredi, le propriétaire du Canadien, Geoff Molson, a présenté des excuses officielles pour la sélection de Mailloux et a affirmé que son organisation allait encadrer le jeune homme et réévaluer la situation par la suite.

«Je crois que personne ne devrait perdre de vue l’impact de ce qui s’est passé sur la victime et sa famille, a aussi dit Bettman. Alors que Molson a dit que le Canadien et Logan vont essayer de s’en sortir, nous devons voir ce que cela signifie pour aller de l’avant dans tous les aspects de cette affaire.»

«Ils vont voir comment cela évolue, comment il progresse... et au moment opportun, nous allons probablement être appelés à intervenir quand ils voudront qu’il joue ou quand il voudra jouer», a conclu Bettman.