/news/consumer
Navigation

Hépatite A: rappel de mangues congelées

Hépatite A: rappel de mangues congelées
Photo gracieuseté Agence canadienne d'inspection des aliments

Coup d'oeil sur cet article

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) mène actuellement une enquête sur une éclosion d’infections au virus de l’hépatite A, au Québec et en Nouvelle-Écosse, liée à des produits de mangues congelées. 

«D’après les résultats de l’enquête jusqu’ici, il a été déterminé que la consommation de mangues congelées était la cause probable de l’éclosion. Deux des personnes qui sont tombées malades ont déclaré avoir consommé des mangues congelées avant que ne se manifeste la maladie. Les mangues congelées restantes ont été récupérées dans le domicile des personnes malades et un test a révélé la présence du virus de l’hépatite A», a indiqué l’ASPC dans un communiqué, samedi.

Les produits visés par le rappel ont été vendus sous divers noms de marque et ont été notamment distribués au Québec, en Ontario, en Saskatchewan, au Manitoba, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Il s’agit de:  

  • Mangues congelées, de la marque Nature’s Touch, au format de 2 kg (CUP 8 73668 00180 7);  
  • Mangues magnifiques, de la marque Compliments (600 g, CUP 0 55742 50430 9);  
  • Morceau de mangues, de la marque Irresistibles (600 g, CUP 0 59749 87600 1);  
  • Mangues en morceaux, de la marque Le Choix du Président (600 g, CUP 0 60383 99387 0).    

Tous les produits ont la mention «Meilleur avant novembre 2022» inscrite sur l’emballage.

L’infection au virus de l’hépatite A se manifeste habituellement par de la fièvre, un malaise général, une perte d’appétit, des nausées, des vomissements et un inconfort abdominal. L’infection peut aussi causer une jaunisse (peau jaune et blanc des yeux jaune), une urine foncée (couleur brune) et des selles pâles.

Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 50 jours suivant la consommation des aliments contaminés.

Toute personne qui aurait consommé un produit visé par le rappel est invitée à consulter un professionnel de la santé.

En date du 31 juillet 2021, trois cas d’infection au virus de l’hépatite A ont été confirmés: deux au Québec, un en Nouvelle-Écosse. «On ne rapporte aucune hospitalisation ni aucun décès. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 23 à 63 ans», a toutefois précisé l’organisme fédéral.