/news/coronavirus
Navigation

La vaccination jusque dans les lieux de culte

Coup d'oeil sur cet article

Un centre de vaccination éphémère a été mis en place au Centre islamique Ahmadiyya de Montréal afin de permettre aux membres de la communauté de se faire inoculer contre la COVID-19. 

• À lire aussi: Vaccination au Québec: encore 100 000 vaccins nécessaires pour atteindre la cible

• À lire aussi: Troisième dose : «Je ne vois pas vraiment ce qu’on va acquérir de plus»

• À lire aussi: Un employeur pourra imposer le télétravail aux employés non vaccinés

«On s’est dit qu’on allait essayer de faire notre part à nous, essayer d’encourager les membres aussi de notre communauté, mais aussi les membres de l’extérieur, de venir se faire vacciner», a expliqué Nabil Mirza, imam de la communauté musulmane Ahmadiyya de Montréal, à TVA Nouvelles, samedi.

Pendant que certains se font vacciner et que d’autres font une de leurs prières quotidiennes, des travailleurs de quartier sillonnent les rues à proximité pour informer la population sur cette option de vaccination à la mosquée.

«On tente d’être proche des gens, de rester dans leur milieu pour qu’ils se sentent à l’aise», a soutenu Annie Ouellette, coordonnatrice de la vaccination mobile au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal.

Un rideau a d’ailleurs été installé au Centre islamique pour offrir une plus grande intimité aux gens qui le souhaitent.

«On a installé ce rideau-là, les gens qui ne voudraient pas, qui seraient gênés de se faire injecter leur vaccin selon la méthode standard et qui voudraient avoir davantage d’intimité», a mentionné Mme Ouellette.

Si plusieurs fidèles de la mosquée ont déjà reçu leurs deux doses de vaccin, plusieurs jeunes sont toujours réticents à aller se faire vacciner, a constaté l’imam.

«Vous savez, ce sont les réseaux sociaux. On est tous connectés, Instagram et les réseaux sociaux, etc. Il y a beaucoup d’informations qu’on n’arrive pas à digérer», a affirmé l’imam Nabil Mirza.

Ce centre de vaccination éphémère peut ainsi aider plusieurs personnes à obtenir de l’information sur le virus et les vaccins.

«Les cliniques éphémères de ce genre sont une occasion pour eux de venir... avoir des réponses à leurs questionnements», a souligné Khalid Butt, un membre de la communauté musulmane Ahmadiyya de Montréal.

En date du 27 juillet, l’arrondissement de Montréal-Nord affichait un taux de 44,3 % des résidents de 12 ans et plus pleinement vaccinés.

- D'après les informations d'Andy St-André

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres