/news/green
Navigation

L’Ouest canadien encore sous le coup d’une vague de chaleur

L’Ouest canadien encore sous le coup d’une vague de chaleur
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs avertissements de chaleur ont été émis pour les provinces de l’Ouest canadien, une situation qui pourrait avoir une influence sur les feux de forêt toujours en vigueur dans ces régions du pays. 

• À lire aussi: Incendie en Grèce: une dizaine de maisons brûlées, cinq blessés

• À lire aussi: La chaleur fera de plus en plus de victimes dans les prochaines décennies

• À lire aussi: Feux de forêt: des pompiers du Québec en renfort

Les dernières alertes de chaleur ont été publiées pour la majorité de la Colombie-Britannique et de l’Alberta, les régions de la Saskatchewan située à proximité de la frontière avec l’Alberta, mais aussi une partie des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon.

Les plus fortes températures sont attendues jusqu’à lundi matin en Colombie-Britannique, avec des maximums compris entre 30 et 39 degrés Celsius en journée selon les régions.

«Une crête qui s’intensifie occasionnera une hausse des températures sur l’intérieur de la Colombie-Britannique», a expliqué Environnement Canada.

Les autres provinces et territoires concernés par ces avertissements devraient enregistrer des maximums variants de 29 à 35 degrés Celsius et qui persisteront toute la fin de semaine.

La Saskatchewan est également concernée par un bulletin concernant la qualité de l’air en raison de la fumée provenant des incendies incontrôlés.

«Ensemble, la fumée et les températures élevées pourraient causer une détérioration accrue de l’état de santé de certaines personnes», a indiqué l’agence fédérale.

De nouvelles alertes d’évacuations en Colombie-Britannique

Près de 60 ordres d’évacuation étaient en vigueur vendredi soir pour 3120 résidences en Colombie-Britannique, selon le BC Wildfire Service.

Cinq nouvelles alertes d’évacuation ont également été émises pour un total de 97, ce qui signifie que 18 835 propriétés pourraient être évacuées à tout moment.

Le district régional de Thompson-Nicola fait d’ailleurs partie des secteurs qui ont modifié vendredi leur alerte d’évacuation en ordre.

«Cette mise à niveau n’est pas liée à des allumages planifiés et est une mesure de précaution en prévision des vents et de l’augmentation des températures qui se produiront au cours du week-end», a souligné samedi matin le BC Wildfire Service.

Le nombre de feux actifs a toutefois connu une légère diminution par rapport à la veille, le service des feux de forêts de la province répertoriant 244 incendies samedi en fin d’après-midi, contre 241 vendredi soir et 248 jeudi soir.

La majorité de ces brasiers se trouvent dans les régions situées vers le sud-est de la Colombie-Britannique, dont 81 à Kamloops, 65 à Southeast, 49 vers Prince George et 38 pour Cariboo.

Près de 470 784 hectares sont partis en fumée dans cette province de l’Ouest canadien qui a été touchée par 1261 incendies depuis le 1er avril dernier.