/news/currentevents
Navigation

Montréal: un mois de juillet marqué par la violence par armes à feu

Coup d'oeil sur cet article

Au moins 16 événements impliquant des armes à feu sont survenus à Montréal au mois de juillet, selon une compilation du Journal de Montréal.  

• À lire aussi: Tentative de meurtre en plein jour au centre-ville

• À lire aussi: Trois jeunes hommes armés ont kidnappé un adolescent

• À lire aussi: Des arrestations pour deux tentatives de meurtre

• À lire aussi: Montréal: des impacts de balle retrouvés sur la porte d’une résidence

Les crimes répertoriés sont surtout survenus dans les arrondissements de Montréal-Nord, de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, du Sud-Ouest et de Ville-Marie.

«Ça a beaucoup changé avec le temps, ce n’est plus pareil comme avant, ça a beaucoup changé», a confirmé une citoyenne du Sud-Ouest à TVA Nouvelles.

Un autre résident du secteur raconte avoir été lui-même témoin d’un événement impliquant une arme à feu.

Selon ce qu’il raconte, le tireur aurait fait feu sur un pare-brise et un éclat de vitre aurait blessé un passant au visage.

«On voit que ces gens-là, ils n’avaient vraiment pas bien visé, donc c’est encore plus inquiétant parce qu’on voit que c’est des gens qui tirent un peu à bout portant un peu partout», a affirmé le témoin.

Dans la seule journée de vendredi, deux événements impliquant des armes à feu sont survenus dans la métropole.

Vers midi, un homme a été blessé par balle au centre-ville de Montréal, à deux pas du Centre Bell.

Puis vers 19 h 30, des coups de feu sont tirés sur la porte d’un immeuble à logement de l’arrondissement de Saint-Michel.

Aux yeux de certains experts du domaine policier et judiciaire, ces actes de violence pourraient s’expliquer, entre autres, par la période de déconfinement que vit le Québec.