/sports/racing
Navigation

F1: Hamilton, pris de «vertige», évoque la COVID longue

F1: Hamilton, pris de «vertige», évoque la COVID longue
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Lewis Hamilton (Mercedes) a vu un médecin après sa troisième place au Grand Prix de Hongrie, obtenue au bout d’une course intense qui lui a causé une sensation d’extrême fatigue, liée peut-être à sa contamination à la COVID-19, fin 2020. 

• À lire aussi: Esteban Ocon remporte en Hongrie le premier Grand Prix de sa carrière

Le septuple champion de F1, qui est revenu à la tête du championnat après sa troisième place derrière Esteban Ocon et Sebastian Vettel au Hungaroring, était initialement absent de la conférence de presse réservée aux trois premiers, car il voyait un médecin.

«Je vais bien. Oui. J’ai eu de vrais vertiges et tout est devenu un peu flou sur le podium», a-t-il réagi, lentement et d’une voix faible, une fois arrivé en conférence de presse. 

«Je me suis battu toute l’année pour rester en bonne santé après ce qui s’est passé à la fin de l’année dernière, c’est une vraie bataille», a continué le Britannique de 36 ans.

Déclaré positif à la COVID-19 après sa victoire à Bahreïn fin novembre 2020, Hamilton avait ensuite manqué le Grand Prix suivant, sur le même circuit de Sakhir, et il a indiqué avoir vécu «une semaine parmi les plus dures depuis longtemps». 

Huit mois plus tard, le pilote est apparu mal en point, comme étourdi, en sortant de sa monoplace, et il avait du mal à rester debout. 

Est-ce une forme de COVID longue, lui a-t-il été demandé? «Je n’en ai pas parlé à quelqu’un en particulier, mais je pense que c’est persistant.»

«Je me souviens des effets à l’époque. L’entraînement a été différent depuis, et les niveaux de fatigue sont différents. Je continue simplement à essayer de m’entraîner et à me préparer de la meilleure façon possible.»

«Qui sait ce que c’est aujourd’hui... Peut-être que c’est un problème d’hydratation, je ne sais pas, mais je n’ai certainement jamais eu cette expérience auparavant. J’ai eu quelque chose de similaire à Silverstone [il y a quinze jours], mais là, c’était bien pire.»

Hamilton a désormais six points d’avance sur Max Verstappen (Red Bull) au classement du Championnat du monde. La F1 part en vacances jusqu’au GP de Belgique prévu fin août sur le circuit de Spa-Francorchamps.