/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le cœur d’Angela appartient à Carey Price... et au Canadien

Le cœur d’Angela appartient à Carey Price... et au Canadien
Photo d'archives, TVA Publications

Coup d'oeil sur cet article

Si l’idée de déménager à Seattle plaisait à la femme de Carey Price, elle a rapidement réalisé, à quelques heures du repêchage d’expansion du Kraken, que son cœur appartenait au Canadien de Montréal.

• À lire aussi: Un nouvel entraîneur des gardiens pour le CH

• À lire aussi: Kraken de Seattle: préférer Philipp Grubauer à Carey Price

Elle-même originaire de l’État de Washington, Angela Price possède avec son célèbre conjoint une maison à Kelowna, en Colombie-Britannique. La ville se situe environ à cinq heures de route de Seattle.

Et puisque Price est né à Anahim Lake, également dans la province de l'Ouest, les avantages d'être repêché étaient nombreux. Mais c’est lorsque l’agent du gardien a appelé son client, le 20 juillet, que la réalité a frappé: voir son mari exhiber un autre chandail que celui du Tricolore serait un manque de respect à ses yeux.

Le cœur d’Angela appartient à Carey Price... et au Canadien
DJDM/WENN.com

«C'est là que ça m'a frappée. J'ai regardé Carey sous le choc et je lui ai dit qu’il ne pouvait pas aller à l’émission du repêchage, mettre le chandail du Kraken et parader devant tout le monde! a-t-elle écrit dans un blogue sur son site web. Quel manque de respect ce serait envers les partisans du Canadien et l’organisation! Nous avons continué à discuter de la façon dont, en fin de compte, c'est une "business" et les joueurs sont échangés tout le temps. Je l'ai compris, mais je ne trouvais toujours pas que c’était bien.»

«C'est alors que j'ai réalisé que même si jouer à Seattle rendrait nos vies tellement plus faciles, notre cœur – mon cœur – est avec l'organisation du Canadien.»

Une blessure au cœur des choses

Révélant que l’exercice du repêchage d’expansion avait été très stressant, Angela Price n’a toutefois pas aimé la façon dont se sont déroulées les choses.

Le cœur d’Angela appartient à Carey Price... et au Canadien
Instagram d'Angela Price

En effet, l’annonce du CH selon laquelle le gardien acceptait de lever sa clause de non-mouvement est survenue avant que le public n’apprenne la blessure de l’athlète. Or, cette blessure et le contrat de Price ont été les seules raisons qui ont motivé cette décision.

«J'ai vraiment détesté que la décision de lever sa [clause de non-mouvement] ait été annoncée avant que les détails de sa blessure ne soient connus, a-t-elle lancé. Sa blessure était la seule raison pour laquelle nous avions levé la clause et qu’il était resté sans protection. Cela m'a fait mal au cœur de lire que les gens pensaient que nous voulions quitter Montréal. J'étais tellement reconnaissant quand l’information à propos de l’intervention chirurgicale est sortie le lendemain.»

Le Kraken a finalement choisi Cale Fleury et Price a été opéré à New York. Angela a d’ailleurs indiqué que l’opération avait été un succès et elle espère que le genou de l’homme masqué soit «comme neuf» à son retour sur la patinoire.