/sports/hockey
Navigation

Marc-André Fleury se joindra finalement aux Blackhawks

Marc-André Fleury se joindra finalement aux Blackhawks
Photo d'archives Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien Marc-André Fleury aurait finalement décidé de se joindre aux Blackhawks de Chicago.

• À lire aussi: Grubauer s’inspire de Fleury

• À lire aussi: Échangé aux Blackhawks, Marc-André Fleury pense à la retraite

C’est ce qu’il a annoncé dimanche, dans une vidéo diffusée sur le compte Twitter des Hawks.

«Hé Chicago, c’est Marc! Je voulais simplement vous dire que je suis là. Mettons-nous au boulot», a dit le Québécois qui affichait son plus beau sourire.

https://twitter.com/NHLBlackhawks/status/1421901137263923204

Un peu plus tôt dans la journée, les Blackhawks avaient publié une émoticône de fleur sur leur compte Twitter, ce qui laissait présager que Fleury avait terminé de tergiverser.

La semaine dernière, le vétéran de 36 ans a été échangé au club de l’Illinois par les Golden Knights de Vegas. Son agent, Allan Walsh, avait alors indiqué que son client avait appris la transaction par le biais des médias.

«Alors que Marc-André Fleury n'a toujours pas eu de nouvelles des Golden Knights de Vegas, il a apparemment été échangé à Chicago, avait écrit Walsh. Marc-André prendra le temps de discuter de sa situation avec sa famille et d'évaluer sérieusement son avenir au hockey.»

La réflexion du dernier récipiendaire du trophée Vézina peut maintenant être considérée comme terminée. Il disputera la dernière année d’un contrat de trois ans qui lui rapporte 7 millions $ annuellement avec les Blackhawks.

Au cours de la dernière saison, Fleury a présenté une fiche de 26-10-0, une moyenne de buts alloués de 1,98 et un taux d’efficacité de ,928. Il en était à sa quatrième campagne dans le camp des Chevaliers dorés. Le Sorelois avait été le premier choix de la 31e équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) au repêchage d’expansion en 2017.

Fleury avait précédemment passé 14 saisons dans l’organisation des Penguins de Pittsburgh, où il a remporté la coupe Stanley à trois reprises. En carrière, le Québécois a maintenu un dossier de 501-280-85, une moyenne de 2,54 et un taux de ,913.

L’idée des Golden Knights était déjà pas mal faite 

Pour plusieurs partisans des Golden Knights de Vegas, l’échange ayant envoyé Marc-André Fleury aux Blackhawks de Chicago la semaine dernière a constitué une surprise totale, mais selon le directeur général Kelly McCrimmon, le tout n’est que la suite logique du plan de son organisation.

En expédiant le Québécois dans la Ville des vents, les Knights ont ainsi placé toutes leurs billes sur Robin Lehner, celui qui a eu une bonne partie de la charge de travail en 2019-2020. La saison dernière, Fleury a eu davantage de boulot, remportant même son premier trophée Vézina en carrière. Cependant, l’idée de l’organisation semblait déjà faite, et ce, depuis un bout de temps.

Avec un contrat valide pour plus d’années et à coût moindre, le Suédois de 30 ans était l’heureux élu de la concession pour cette année et celles à venir.

«Je pense que si on retourne à notre décision de prolonger l’entente de Robin Lehner il y a un an, nous avions en tête notre prochain gardien, a affirmé McCrimmon au quotidien "Las Vegas Review-Journal". Je crois que Robin cadre très bien dans ce rôle. Il a encore quatre ans à écouler à son pacte et il est au meilleur de sa carrière. Cela nous donnera le type de performance qu’il nous faut pour gagner. C’est une partie expliquant notre choix.»

Modèle compliqué à reproduire

Effectivement, l’ancien des Islanders de New York notamment est six ans plus jeune que «Flower». Il touchera 5 millions $ par campagne jusqu’à la fin de 2024-2025. Pour sa part, Fleury deviendra libre comme l’air l’été prochain et son salaire comptera pour 7 millions $ sur la masse des Hawks. Toutefois, aurait-il été plus sage de garder les deux hommes à la même enseigne? Le DG des Knights ne le croit pas.

«La saison passée, on a décidé d’y aller avec ce duo selon certains critères. Nous avons réellement reçu les dividendes de la part des deux gardiens. Mais si vous regardez l’année qui s’en vient, je pense que le modèle aurait été ardu à gérer», a-t-il dit, bien au fait que son club a empoché le trophée William-M. Jennings pour la deuxième fois en trois ans.

Ennuyé par les blessures en 2020-2021, Lehner a disputé 19 matchs et décroché 13 victoires.

À VOIR AUSSI