/sports/hockey
Navigation

«On était un peu trop loin» — Frederik Andersen

«On était un peu trop loin» — Frederik Andersen
Photo d'archives Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien Frederik Andersen n'éprouve aucune rancune envers les Maple Leafs de Toronto, qui ont décidé de miser sur Petr Mrazek et Jack Campbell pour défendre leur filet la saison prochaine, et il se dit prêt à récolter les victoires dans l’uniforme des Hurricanes de la Caroline.

• À lire aussi: Marc-André Fleury se joindra finalement aux Blackhawks

• À lire aussi: Evander Kane réfute les rumeurs

Le Danois a accepté un contrat de deux ans et 9 millions $ de l’organisation du Sud-Est des États-Unis sur le marché des joueurs autonomes. Pendant ce temps, Mrazek ira le remplacer dans la Ville reine en vertu d’une entente de trois ans et 11,4 millions $. Aussi, Andersen se doutait que la fin de son séjour avec les Leafs approchait.

«On était un peu trop loin, a-t-il admis au sujet de ses négociations avec Toronto, selon des propos rapportés par le quotidien Toronto Sun. Ils avaient de l’espace limité sur leur masse et voulaient acquérir quelqu’un d’autre. Il n’y a pas de rancœur ici.»

D’ailleurs, celui ayant passé cinq ans en Ontario gardera de bons souvenirs, surtout de ses anciens complices.

«Quelques-uns de mes coéquipiers ont été incroyables. Cinq gars étaient tout le temps là: Mitch [Marner], Auston [Matthews], Morgan [Rielly], Zach [Hyman] et Willy [Nylander]. Ce fut plaisant d’être là. Ils ont une excellente organisation avec de bonnes personnes», a-t-il souligné.

Futur intéressant

Après avoir signé 149 victoires en 268 parties de saison régulière avec les Leafs, Andersen croit pouvoir obtenir du succès en Caroline, où se trouve le défenseur Jake Gardiner, qu’il a côtoyé à Toronto. L’attaquant Josh Leivo a également conclu un pacte avec les Hurricanes, ce qui devrait aider le gardien à trouver certains repères dans son nouvel environnement de travail.

«Selon ce que j’ai entendu, ils avaient une très bonne formation et une culture gagnante [pendant la dernière campagne], a-t-il déclaré. Quand ils ont manifesté leur intérêt à mon égard, j’étais enthousiaste. L’an passé, ce fut difficile personnellement avec ces blessures. Je n’ai pas joué comme je le voulais. Je suis réellement motivé à l’idée de revenir à un haut niveau de performance.»

Pour l’Européen, il s’agira en quelque sorte d’un retour aux sources, car il a été un choix de septième tour, le 187e au total, des Hurricanes, en 2010. Cependant, il a refusé de signer un contrat avec eux et est redevenu admissible au repêchage amateur. Les Ducks d'Anaheim l’ont sélectionné au 87e rang en 2012.

À VOIR AUSSI