/news/politics
Navigation

Vers une élection peu disputée à L’Ancienne-Lorette

Le maire de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau
Photo Dominique Lelièvre Le maire de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau

Coup d'oeil sur cet article

À trois mois de l’élection municipale, on ignore si le maire sortant de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau, aura un adversaire. Un de ses anciens rivaux dit toutefois être en réflexion et ne pas exclure de se porter candidat à la mairie.

Élu avec un confortable résultat de 55,8 % lors de l’élection partielle de décembre 2020, Gaétan Pageau avait confirmé en avril au Journal qu’il avait l’intention de solliciter un deuxième mandat et de poursuivre le travail amorcé lors de son premier mandat d’une durée de onze mois seulement.

Cette élection partielle avait été rendue nécessaire par le décès subit d’Émile Loranger quelques mois auparavant. M. Pageau, un natif de L’Ancienne-Lorette et conseiller municipal de 2013 à 2020, avait alors affronté quatre autres candidats convoitant aussi le titre de maire.

Parmi eux, un seul songe à retenter sa chance le 7 novembre prochain. L’ancien conseiller municipal, homme d’affaires et enseignant à la retraite Louis Marcotte, qui s’était classé troisième avec 9 % du suffrage à la dernière élection, évalue actuellement ses options.

En réflexion

« Je n’ai pas renoncé à ça [la mairie], mais j’ai l’intention de retravailler à la table du conseil », mentionne-t-il.

Il n’exclut pas non plus de viser un siège de conseiller municipal, plutôt que celui du maire. « Je suis en réflexion. Et à quel poste ? Je l’ignore », confie-t-il, ajoutant, sourire en coin, que « le petit hamster tourne dans sa cage et qu’il est en réflexion sérieuse. »

De son côté, la notaire à la retraite, Ginette Nadeau, arrivée bonne deuxième avec 25,8 % des voix l’an dernier, a considéré de déposer une nouvelle fois sa candidature – elle hésitait entre la mairie ou la fonction de conseillère –, mais a finalement abandonné l’idée.

Elle ne briguera finalement aucune fonction, a-t-elle confirmé au Journal vendredi. « J’ai opté pour d’autres projets qui étaient plus personnels », dit-elle.

Pas de reproche

Invitée à commenter le premier mandat du maire Pageau, elle dit ne pas avoir de reproche à lui adresser jusqu’à présent.

« Pour l’instant, tout se passe bien, parce que tout ce qu’il fait, c’est des choses qui étaient déjà entamées avant les dernières élections. Par contre, je constate qu’il fait de beaux suivis pour certains dossiers plus problématiques, comme les hélicoptères, entre autres. »

Les deux autres adversaires de Gaétan Pageau l’an dernier, Guillaume Paradis et William W. Fortin, ont confirmé au Journal qu’ils ne se lanceraient pas dans la course. 

« Je suis rendu ailleurs dans ma vie. Professionnellement parlant, j’ai une position assez intéressante », a indiqué ce dernier, un diplômé en comptabilité qui a présenté sa candidature à la mairie à deux reprises dans les dernières années.