/news/coronavirus
Navigation

Toujours de la résistance à la vaccination en Beauce

Le secteur encore sous les 70% à la veille d’un party anti-mesures sanitaires

Coup d'oeil sur cet article

La vaccination continue de progresser dans Chaudière-Appalaches, mais la Santé publique doit toujours travailler à défaire des croyances bien ancrées qui ralentissent l’avancement dans certains secteurs, notamment en Beauce, où se tiendra ce week-end un rassemblement d’opposants aux mesures sanitaires.

• À lire aussi: Un «gros party» d’opposants aux mesures sanitaires sous surveillance  

  • Écoutez l'entrevue de Marie-Ève Tanguay, directrice de la vaccination dans Chaudière-Appalaches, sur QUB radio:    

 

À la publication de la dernière mise à jour, lundi, la progression de la couverture vaccinale en première dose n’atteignait toujours pas les 70% dans les secteurs de Robert-Cliche ou de Beauce-Sartigan, ni dans la MRC des Etchemins, un peu plus à l’est. La moyenne régionale frôle quant à elle les 75%.

La direction de la campagne vaccinale dit désormais faire, auprès des retardataires, un travail de vulgarisation et de communication loin de la campagne de masse.

«On double vraiment les efforts pour rejoindre les gens en proximité avec des cliniques éphémères, le Vacci-Bus ou des cliniques temporaires aux endroits où sont vraiment les gens», explique Marie-Ève Tanguay, directrice de la vaccination dans Chaudière-Appalaches.

Les événements contre les mesures sanitaires comme le «Festival des Gaulois», prévu ce week-end à Saint-Benoît-Labre, nuisent-ils à ce travail?

«Est-ce que l’on craint que leur message rejoigne certaines personnes? Je vous dirais que ceux qui ne veulent pas être vaccinés sont déjà convaincus, ça ne change rien à nos stratégies», laisse tomber Mme Tanguay.

Débusquer les fausses croyances

En fait, l’approche de proximité mise en avant permet aux équipes du CISSS de réellement parler avec les gens et de débusquer des croyances erronées.

Qu'il s'agisse de craintes concernant les effets secondaires du vaccin, sa réelle efficacité ou les raisons pour lesquelles on l'administre, l’effort en est maintenant un de persuasion des gens hésitants. Une personne à la fois s’il le faut.

«Par exemple, comme le virus a beaucoup circulé en Beauce, plusieurs personnes ont [eu] la maladie et croient ne pas avoir besoin d’être vaccinées, ce qui n’est pas le cas, encore moins avec l’arrivée du variant Delta», illustre Mme Tanguay.

Plusieurs personnes se questionnent aussi sur les impacts du passeport vaccinal qui pourrait venir avec une quatrième vague.

«On a beaucoup de questionnements là-dessus, précisément. Ça convainc beaucoup de gens d’y aller. Il y a une crainte de perdre des libertés s’ils ne sont pas vaccinés», souligne Marie-Ève Tanguay.

Encore des premières doses

Même si les données démontrent un retard dans certains secteurs, la responsable régionale ne perd pas espoir de voir l’ensemble des MRC atteindre les cibles fixées par Québec.

«Ce qui fait qu’on demeure optimistes, c’est qu’il y a toujours des premières doses qui s’administrent. Ça nous incite à continuer d’aller vers ces gens-là, parce que ça fonctionne, même si c’est plus long au niveau statistique», insiste Marie-Ève Tanguay.

Selon les données de vaccination du ministère de la Santé, 956 rendez-vous en première dose étaient à venir en date de lundi dans la région de Chaudière-Appalaches. Le CISSS poursuit aussi ses initiatives en «sans rendez-vous».

Couverture vaccinale par MRC dans Chaudière-Appalaches    

(Première dose)    

  • Lévis 78%    
  • Beauce-Sartigan 68%    
  • Nouvelle-Beauce 70%    
  • Appalaches 73%    
  • Robert-Cliche 68%    
  • Bellechasse 71%    
  • Lotbinière 70%    
  • Etchemins 69%    
  • Montmagny 78%    
  • L’Islet 77%       

À VOIR AUSSI   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres