/finance/business
Navigation

La prime vaccins, pas pour les employés québécois de Walmart

Coup d'oeil sur cet article

Le géant américain Walmart offrira maintenant 150 $ US à tous ses employés aux États-Unis vaccinés contre la COVID-19 afin de les inciter à poser ce geste. Ce bonus n’est toutefois pas offert aux travailleurs québécois.

• À lire aussi: Le propriétaire du Beach Club veut la mise en place d’un passeport sanitaire

« L’annonce [concernant cette prime de 150 $] s’applique à Walmart aux États-Unis », a répondu dans un courriel la porte-parole, Felicia Fefer. 

Une situation qui crée de la grogne chez certains employés au Québec avec qui Le Journal a discuté, hier. Ils ont préféré ne pas divulguer leur nom pour éviter les représailles, mais ils aimeraient aussi profiter de ce bonus. 

Multipliée par deux aux É.-U.

Pour inciter ses salariés à se faire vacciner, l’enseigne a décidé de doubler le montant de sa prime vaccins aux États-Unis. Elle passe ainsi de 75 $ à 150 $. 

Ce programme sera en place jusqu’au 4 octobre. Les salariés ayant déjà reçu leurs deux doses recevront un deuxième chèque de 75 $ le 19 août.

L’entreprise offre également à ses travailleurs deux heures rémunérées pour se faire vacciner et elle accorde jusqu’à trois jours de congé payé pour toute réaction indésirable à la suite du vaccin.

Le retour du masque

La semaine dernière, la direction de Walmart a annoncé différentes directives afin de mieux protéger ses travailleurs. 

En mai, rappelons que le détaillant avait annoncé la fin de l’obligation du port du masque dans ses magasins aux États-Unis où la loi le permettait pour les gens vaccinés.

Le 30 juillet, Walmart a revu certaines de ses directives en raison des risques entourant la transmission du variant Delta de la COVID-19 en sol américain. La direction a demandé à tous ses employés de remettre le masque dans les régions où le nombre de cas est en forte progression.

Pour les clients, le détaillant leur suggère fortement, sans toutefois le rendre obligatoire, de remettre aussi un couvre-visage lors de leur magasinage.

Dans un communiqué, Walmart, qui dit suivre les recommandations de l’agence fédérale de la santé publique (Centers for Disease Control and Prevention), se dit préoccupé par l’évolution de la pandémie. 

– Avec l’AFP

À VOIR AUSSI...