/finance/business
Navigation

Hausse salariale de 20 % pour la haute direction de Saputo

Coup d'oeil sur cet article

Les cinq plus hauts membres de la direction chez Saputo ont vu leur salaire avec primes bondir d’un peu plus de 20 % lors de l’exercice financier 2021 par rapport à la cuvée précédente. Ils se sont partagé un montant global de 23,94 millions $.  

• À lire aussi: Vol d'identité : C'est toujours la «maison des fous»!

• À lire aussi: La prime vaccins, pas pour les employés québécois de Walmart

Jeudi, le géant laitier québécois a dévoilé les résultats financiers pour le premier trimestre de son exercice 2022. L’entreprise a également tenu, en avant-midi, son assemblée annuelle avec ses actionnaires.

Dans la circulaire de sollicitation disponible sur le site internet de la compagnie, on peut lire que le chef de la direction, Lino A. Saputo, a touché, au cours de l’exercice 2021, 4,34 M$. Il s’agit d’un bond de 8,5 %.

M. Saputo a empoché un salaire de base d’environ 1,39 million $ ainsi qu’une prime incitative annuelle de 2,95 M$.

Tous les principaux membres de la haute direction ont enregistré des augmentations salariales, alors que le bénéfice net de la compagnie s’est élevé à 625,6 M$ (+7,3 %) lors de l’exercice 2021. M. Saputo, qui est le fils du fondateur, n’est toutefois pas celui qui a été le mieux rémunéré.

C’est le président et chef de l’exploitation de Saputo inc. et du secteur international, Kai Bockmann, qui a encaissé le chèque le plus important. Sa rémunération totale a atteint 6,1 M$, une hausse de 936 226 $.

Le président et chef de l’exploitation, Carl Colizza – il n’était pas dans le top 5 en 2020 – est celui qui a enregistré la plus importante augmentation. Son salaire s’est élevé à 5,69 M$. Il était de 3,77 M$ un an plus tôt. M. Colizza est à la tête d’une division qui a été fusionnée en 2020.

Autres acquisitions

Durant son assemblée annuelle, qui s’est déroulée en anglais avec un service de traduction, Saputo a mentionné vouloir réaliser d’autres acquisitions notamment aux États-Unis et en Europe. L’entreprise a aussi souligné qu’elle regardait du côté de l’Amérique latine ainsi que de l’Océanie pour grossir. 

« Nous sommes très optimistes qu’il y aura d’autres transactions annoncées durant la présente année fiscale », a indiqué Lino A. Saputo. 

Pour appuyer son plan stratégique de croissance jusqu’en 2025, Saputo s’attend à injecter 2,3 milliards $. D’ici quatre ans, la société espère réaliser des profits de 2,12 milliards $.

Actuellement, le Canada représente 29 % du chiffre d’affaires de la multinationale, les États-Unis, 43 % et l’Europe, 6 %.

Pour le premier trimestre de l’exercice 2022, clos le 30 juin, la compagnie a vu son bénéfice net plonger de 62,7 %, pour atteindre 53 millions $. Les revenus de la société ont atteint 3,49 milliards $ (-2,8 %).

« Il ne fait aucun doute que le premier trimestre fut difficile, car les effets perturbateurs de la pandémie ont continué d’affecter notre performance en raison des changements persistants dans la demande des consommateurs, de l’inflation, de la volatilité du marché des produits laitiers, de la concurrence accrue et des obstacles au sein de la chaîne d’approvisionnement », a répondu Lino A. Saputo.

À VOIR AUSSI :