/news/education
Navigation

Estrie: un retour en classe qui réjouit

Estrie: un retour en classe qui réjouit
ALEX DROUIN/JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La rentrée se fera officiellement en présentiel pour les étudiants des établissements postsecondaires du Québec, une nouvelle qui a réjoui les étudiants de l’Université de Sherbrooke, en Estrie, où la couverture vaccinale est excellente.

• À lire aussi: Cégeps et universités: pas de masque ni de distanciation dans les salles de classe

• À lire aussi: «C’est inquiétant de voir cette augmentation»: la 4e vague débarque avant la rentrée au Québec

Les nouvelles mesures annoncées vendredi par la ministre de l’Éducation supérieure, Danielle McCann, permettront aux étudiants de retourner en classe sans leur masque et sans distanciation physique.

Les étudiants pourront alors retirer leur masque dans les salles de classe, à la bibliothèque et lorsqu’ils mangent, mais devront le garder pour les déplacements dans les établissements.

Des restrictions s’appliquent aussi pour la distanciation physique. S’il n’est plus nécessaire de garder un mètre entre les étudiants dans les salles de classe, deux mètres devront séparer les étudiants dans les salles d’entraînement, dans les cafétérias et lors de certaines activités comme les cours de chant.

Les activités parascolaires seront également permises, mais il se pourrait que le passeport vaccinal soit alors exigé et que les étudiants doivent alors être doublement vaccinés pour participer à ces activités.

L’Université de Sherbrooke en bonne position

Les nouvelles mesures sont très bien reçues à l’Université de Sherbrooke, où près de 88 % de la population étudiante du campus a reçu une première et une deuxième dose du vaccin ou pris un rendez-vous pour recevoir la deuxième dose.

L’université risque toutefois de garder le même plan de retour en classe et ramener les étudiants à 80 % en présentiel.

La vice-rectrice aux études de l’Université de Sherbrooke, Christine Hudon, a expliqué que ce plan a été fait à l’avance pour préparer les étudiants à leur retour à l’école. Les horaires de la session d’automne ont d’ailleurs déjà été envoyés.

L’Université de Sherbrooke va peut-être procéder à quelques reconfigurations des espaces de classe comme la distanciation physique n’est plus nécessaire, ce qui pourra permettre d’accueillir plus d’étudiants.

«C’est sûr que d’enseigner dans un local où il y a un mètre de distance et enseigner sans distanciation, ça change la nature des interactions», a souligné Christine Hudon.

Les étudiants rencontrés se réjouissent de ces annonces, plusieurs pensant que le port du masque n’est pas nécessaire pendant les cours si les deux doses du vaccin ont été administrées. Certains croient même que la santé mentale et le moral de plusieurs dépendent d’un retour en classe en présentiel.

Des Cégeps avec des directives particulières

Dans certains établissements postsecondaires, le port du masque et la distanciation physique devront être respectés, la couverture vaccinale étant jugée insuffisante dans ces établissements et le risque épidémiologique étant donc considéré comme plus grand.

Aucune université du Québec n’est touchée par ces mesures. En Estrie, la couverture vaccinale des établissements se porte bien et les étudiants pourront tous retourner en classe sans leur masque.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.