/news/coronavirus
Navigation

Ruée vers les doses après l’annonce d’un passeport vaccinal

Coup d'oeil sur cet article

L’annonce de la mise en place d’un passeport vaccinal au Québec a donné un second souffle à l’opération de vaccination, qui a enregistré une hausse importante du nombre de prises de rendez-vous.

• À lire aussi - 218 nouveaux cas et un décès de plus au Québec

• À lire aussi - Cégeps et universités: pas de masque ni de distanciation dans les salles de classe

« [Jeudi], 11 519 Québécois ont pris rendez--vous pour leur première dose. C’est le double des journées précédentes », a indiqué le ministre de la Santé, Christian Dubé, sur les médias sociaux.

Pour Québec, la menace du passeport est une nouvelle façon de mettre la pression sur les gens qui n’ont toujours pas pris de rendez-vous pour aller se faire vacciner. L’objectif du gouvernement est d’atteindre une couverture vaccinale de 75 % dans l’ensemble de la province. 

Un effort particulier est à faire chez les 18-29 ans, qui n’ont pas atteint ce seuil. 

Mercredi, François Legault a expliqué son raisonnement : « Les gens qui ont fait l’effort d’aller chercher leurs deux doses doivent être capables de vivre une vie quasi normale », a affirmé le premier ministre.

  • Écoutez les nouvelles avec Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio :    

Activités interdites

Québec doit donc annoncer dans les prochains jours les modalités exactes de ce passeport, mais des pays comme la France ont déjà mis en place cette mesure. On demande aux citoyens d’avoir deux doses de vaccin pour pratiquer certaines activités intérieures, par exemple dans les gyms ou les restaurants et les cinémas.

Les activités parascolaires sportives seront probablement visées par le passeport, puisqu’il ne s’agit pas d’activités essentielles. Improvisation, théâtre ou football, les non-vaccinés risquent de se retrouver sur la touche. 

Retardataires

« Avec le passeport vaccinal et la quatrième vague, les personnes qui ont fait l’effort de se faire vacciner ne doivent pas être privées d’activités. C’est aux retardataires à se conformer », a ajouté M. Dubé.

Rappelons qu’il faut attendre un minimum de quatre semaines entre les deux doses du vaccin, ce qui augmente le délai pour se conformer aux exigences du passeport vaccinal. 

Questionnements 

Des partis politiques, Québec solidaire et le Parti québécois, demandent toutefois un débat sur la question du passeport vaccinal.

Le député péquiste Joël Arseneau estime qu’une loi devrait être adoptée pour mettre en place ce système, plutôt qu’un simple décret, puisqu’il touche aux droits et libertés des citoyens. 

À VOIR AUSSI    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres